face to face

  • Le vignoble de Lalande de Pomerol

    RigolantCercle oenologique "La Moinette" - Brasserie Dupont à Tourpes - Vendredi 27 mars à 20H30

      Les vins rouges de Lalande de Pomerol    

     

    Le vignoble

     Le vignoble de Lalande de Pomerol se trouve sur la rive droite de la rivière La Barbanne tandis que Pomerol se trouve sur la rive gauche de la même rivière.

    Comme celui de Pomerol, le vignoble s'étend de part et d'autre de la nationale qui relie Libourne à Périgueux.

    Les 2 communes qui concernent l'appellation Lalande de Pomerol sont Lalande et Néac qui se trouvent des deux côtés de la nationale.

    Surface du vignoble : 1174 Ha


     Les modes de production

     Rendement de base : 42 Hl/ha
     Souvent élevage en fûts de chêne.

    Densité de plantation : min 5.500 pieds à l'hectare. 

    Climat

     Le  climat est celui du bordelais, tempéré par la présence de la mer avec des hivers doux et des étés chauds. 

    Les cépages

    Même s'il lui arrive d'être accompagné des 2 cabernets, le merlot est roi.

    Les racines de ce cépage, qui n'aime pas les grandes sécheresses, trouvent sur les sols argilo graveleux une alimentation en eau suffisante pour permettre le développement de sa végétation.

    Les vins de Lalande sont assez proches de ceux de Pomerol, et les meilleurs vins produits sur les sols argileux de Néac peuvent rivaliser avec certains du cru voisin.

    Ce sont des vins à la robe pourpre, bien soutenue et souvent moelleux, délicats avec de beaux tanins suaves. Ils peuvent se révèler de bonne garde. Les vins produits sur la commune de Lalande gagnent en finesse ce qu'ils perdent en profondeur.


    Géologie

    Au confluent de la Dordogne et de l'Isle, le terroir du pomerolais  constitue une grande zone de terrasses quaternaires du bordelais.

    L'Isle, la Barbanne et le Lavie, rivières et ruisseaux, ont déposé plusieurs niveaux d'alluvions quaternaires en un vaste plan incliné vers l'Ouest. Les cours d'eaux ont découpé le pomerolais en 3 parties : Pomerol, l'appellation Lalande de Pomerol et le secteur des Artigues de Lussac en appellation Bordeaux au nord.

    Les mêmes dépôts se trouvent sur les 3 parties, mais ceux de Pomerol, plus proches de la Dordogne donnent les meilleurs terroirs. C'est sur la molasse du fronsadais tendre mise à nu par l'érosion que se sont formées les différentes terrasses du quaternaire.  

    Rappelons que les sols des terrasses quaternaires possèdent un certain nombres de caractéristiques remarquables qui les prédestinent aux vignobles de qualité.

    • D'abord, les cailloux abondants et les graviers de dimensions plus ou moins importantes permettent aux sols de se réchauffer rapidement: ils emmagasinent la chaleur le jour pour la restituer la nuit, ce qui constitue un facteur de précocité, et donc de qualité, selon les recherches récentes. Ce réchauffement a lieu en profondeur et non pas uniquement en surface.
    • Ces cailloux facilitent aussi le drainage: en cas de précipitations abondantes, les eaux s'évacuent plus facilement.
    • Enfin, les sols de ces terrasses, notamment les plus anciennes et donc les plus évoluées, ont subi une lente transformation: souvent, les argiles formées dans les couches supérieures du sol ont migré vers des horizons plus profonds, où elles se sont accumulées en une couche plus ou moins imperméable. Ainsi les pluies s'infiltrent facilement à travers les couches de surface très perméables et viennent former une petite nappe d'eau sur cette couche argileuse. Le temps sec revenu, l'eau remonte par capillarité vers les racines et alimente la plante de manière régulière.

    Les sols de l'appellation sont le prolongement naturel de ceux de Pomerol. Ils sont plus sablo graveleux sur Lalande et plus argileux et argilo graveleux sur la commune de Néac. Ils deviennent de plus en plus sableux au fur et à mesure que l'on se dirige vers l'ouest. 


    !cid_502541210@04032009-03B8

     

    (Illustration extraite de « Les terroirs du vin » de J.Fanet)

    Dégustation

    Les vins ont été achetés au « Salon des vignerons indépendants de Lille » en nov 2008.

    1.     Domaine du Petit Brouard 2005 (80% Merlot/15% Cabernet Franc/5% Cabernet Sauvignon) - Terroir de Lalande de Pomerol sablo-graveleux / 13€

    Le nez est discret, il ne révèle que quelques notes résineuses. La bouche est du même gabarit au niveau aromatique ; sa structure est par contre assez tannique tandis que le vin dans son ensemble manque de matière. 5.5/10  Déçu

    2.     Ch Lafaurie de Maison Neuve 2005  (80% Merlot / 20% Cabernet Franc) Terroir: Sablo Graveleux. 12 mois d’élevage en fûts de chêne dont 1/3 neufs / 13 €.

    Le nez ravit les dégustateurs par son élégance et ses arômes floraux, son fruité cerise et ses notes vanillées et épicées. La bouche est un peu plus fermée mais construite sur le plein fruit. La matière est belle,elle a du répondant au niveau des tannins. L’ensemble est élégant, harmonieux ; issu de raisins très mûrs dignes du millésime et vinifié parfaitement. 8/10 RigolantRigolant

    3.     Ch de Roquebrunne 2005 (65% merlot/20% CF/15% CS) Terroir sablo Graveleux / Pas de vieillissement en fûts de chêne / 13€

    Le nez s’annonce fin et pur sur des notes bien identifiées de griotte. La bouche est marquée par les fruits mûrs, la structure est charpentée, fraîche et équilibrée. L’ensemble est harmonieux. 7.5/10    Rigolant  

    4.     Ch Belles Graves 2005 (88% merlot / 12% CF)  Terroir sablo graveleux / Elevage en fûts de chêne / 15€

    Le nez est expressif et racé. Les arômes de fruits rouges sont au rendez vous, complétés par des séquences boisées,épicées. La bouche est surtout orientée sur le fruit, sur une structure faite de beaux tannins mûrs.7.5/10 Rigolant

    5.     Dom du Grand Ormeau 2005 (80% Merlot / 10% CF / 10% CS) Terroir argilo graveleuxsur Néac / Elevage en chêne / 16€

    Le nez est complet : racé,floral,fruité, boisé, vanillé. La bouche est du même gabarit, surtout marquée par le boisé vanillé sur un lit de fruit à noyaux. La structure est assez fondue, ce qui nous fait regretter un certain manque de puissance d’ensemble. …..........  » féminin et… facile » ponctue Luc !!    7.5/10Rigolant

    6.     Ch Tournefeuille 2005 (70% Merlot / 30% CF) Terroir argilo graveleux sur Néac / Elevage en fûts de chêne /18€.

    Le nez est expressif et racé; marqué par l’élevage en chêne (toasté, arômes de grillé). La bouche révèle les mêmes arômes. La structure est charpentée sur des tannins solides mais mûrs;la vinification a été menée pour en faire un vin de garde, de tradition. 7.5/10 Rigolant

    7.     Ch Haut Goujon 2005 (85% Merlot / 15% CF) Terroir argilo graveleux sur Néac / Elevage en fûts de chêne dont 50% neufs /  16€

    Le nez est de prime abord assez fermé mais les arômes viennent rapidement après qq minutes d’aération. On y décèle des arômes de pruneau, d’épices et de réglisse.La bouche reproduit le même style d’arômes. La structure est solide, éqilibrée, la matière est dense à l’image du millésime. L’ensemble est de classe….aussi vinifié pour une garde d’au moins encore 5 ans. 8/10RigolantRigolant

    8.     Ch Fougeailles 1996(pas d’informations techniques sur le vin)

    Le nez révèle des arômes d’herbe sèche,de sous bois et d’humus. La bouche révèle les mêmes arômes mais est surtout marquée par une acidité qui tend à déséquilibrer le vin. La matière est dépouillée et offre peu de satisfactions. Le seul point positif est la fraîcheur. 4/10Pied de nez

     

    Conclusions :

    2 styles de vin ont marqué cette soirée :

    ·       Les vins vinifiés sur le fruit, à boire dans les 5 ans qui ont pu profiter d’un millésime exceptionnel pour élaborer des notes aromatiques pures sur une matière concentrée. On a pu apprécier dans ce style les vins 2,3,4 et 5.

    ·       Les vins vinifiés de façon traditionnelle, orientés : matière et boisé. Ces vins sont faits pour une garde de 10 à 15 ans. Nous avons apprécié les vins 6 et 7 avec une légère préférence pour Ch Haut Goujon qui est tout proche en terme de classe de la famille des Pomerol.