face to face

Les vins blancs de la vallée du Rhône nord

                        Séance du cercle oenologique "La Moinette"du vendredi 15 juillet 2011

Rhône nord.jpg

 

Condrieu et le cépage Viognier

 Au pied du massif du Pilat, entre Côte Rôtie et Saint Joseph, s’ éparpille la centaine d’hectares qui compose Condrieu.

Sur le granite de ces coteaux vertigineux, le viognier trouve un grand terroir, apte à donner naissance à des vins blancs capiteux.

 Géographie

  • Un archipel d’ îlots viticoles éparpillés sur 7 communes et 3 départements.
  • Les coteaux particulièrement pentus, recouverts d’arènes granitiques sont situés au pied du mont Pilat.
  • Vignoble situé à une altitude de +- 250 mètres.
  • Les expositions élevées sont privilégiées, là où le viognier brûle moins son acidité : maturité plus tardives, potentiel sucre/acidité mieux respecté et moins de stress hydrique.
  • Vignes plantées soit face au Rhône, soit sur les versants sud des cours d’eau qui entaillent le massif.
  • Exposition est, sud est, sud bien abrités des vents du nord.
  • Les pentes peuvent atteindre 50%, avec des sols peu profonds (moyenne de 50-60 cm). Vignoble non mécanisable 

 

panoramique_2[1].jpg

 

Appelation

  • +- 110 Ha exploités (sur 260 potentiels).En 1975, il n’y avait plus que 10 Ha exploités.
  • AOC depuis 1940
  • Rendements de 37 hectos/Ha

 Climat 

  • De type continental modéré (dit « lyonnais »): Hiver tempéré, été chaud et sec, pluies régulières au cours des autres saisons surtout d’août à novembre.
  • Les gelées printanières sont rares.

 Géologie 

  • Situé sur les contreforts du Massif Central, le sous-sol est essentiellement constitué de roches métamorphiques de l’ère primaire, de la famille des gneiss. L’altération de ces roches a donné naissance à des sols sablo-argileux friables, uniquement retenus par des murets.

        Ces sols donneraient des vins précoces et friands.

  • On trouve aussi des plateaux de loess (sols de particules fines minérales, de calcaire , de quartz et d’argiles transportés par les vents violents durant l’ère quaternaire)

        Ces sols donneraient des vins moins nerveux et fruités, plus aptes au vieillissement.

 

Loess.jpg

  Sols de "loess"

Cépage: le Viognier 

  • Cépage d’origine croatienne
  • Précoce, il atteint 13-14° naturels.
  • Présente souvent un déficit d’acidité
  • Résistant aux maladies, il affiche une aptitude moyenne au vieillisement.
  • Destiné aux sols plus secs, les moins profonds dans lesquels il atteint une bonne maturité tout en limitant le rendement.
  • Vignes disposées en échalas ou en palissage.
  • Etudes botaniques menées pour créer des souches plus tardives, avec davantage d’acidité naturelle, afin d’atteindre l’équilibre avec des degrés élevés.
  • Fermentation malo lactique pratiquée car l’acidité malique se marie mal avec les arômes du viognier.
  • Toute pratique entraînant une chute de l’acidité est bannie (surmaturité, apports excessifs en potasse, ou macérations pelliculaires )
  • La finesse en arômes primaires serait plutôt l’apanage du nord de l’appelation. Au sud, ils seraient plutôt massifs, monolithiques, exubérants sur la pêche et l’abricot, moins minéraux et moins acides que ceux du nord.
  • Caractéristiques organoleptiques : 

        * Le nez est floral et fruité à la fois, mariant l’aubépine, la violette, l’acacia et l’abricot.

        * La bouche est ample et ronde, avec des arômes de compote de fruits jaunes (pêche et

          abricot)avec une finale épicée et fraîche.

Cépages Roussanne et Marsanne à Crozes Hermitage, Hermitage,

St Joseph et St Péray.

 Le cépage Marsanne

  • Cépage vigoureux et généreux
  • Apprécie les terrains peu fertiles, chauds et caillouteux
  • Donne des vins puissants, peu acides, gras, peu expressifs mais évoluant favorablement ; il faut la vendanger très mûre pour obtenir des vins onctueux.
  • Ce cépage est présent dans la vallée du Rhône, en Provence et en Languedoc.
  • Caractéristiques organoleptiques :

        * Le nez est fait de parfums légers de fleur blanche (acacia), de miel d’épices, de fruits    blancs, de fruits secs.

        * La bouche est ronde, peu acide. On retrouve les mêmes arômes qu’au nez avec souvent des notes grillées de l’élevage en chêne. 

Le cépage Roussanne

  • Cépage de vigueur moyenne
  • Se plaît sur sols :

        * chauds, caillouteux et bien draînés

        * maigres de coteaux

        * limoneux calcaires caillouteux

  • Donne des vins élégants, délicats, complexes et de grande finesse.
  • La roussanne trouve son terroir d’élection dans la vallée du Rhône mais aussi en Savoie où elle s’appelle « Bergeron » dans l’AOC « Chignin Bergeron ».
  • Caractéristiques organoleptiques :

         * Nez fin et intense, fait de nuances d’aubépine, de fruits jaunes (pêche, abricot) et de miel.

         * La bouche est grasse et ample, avec une bonne acidité qui garantit une bonne garde.

       Les 2 cépages sont généralement associés dans le Rhône nord.

        Autres appelations en blanc du Rhône Nord 

  • Crozes Hermitage

         * Situé sur la rive gauche du Rhône.

         * Les vins blancs ne représentent que 10% de la production totale

         * Ils sont produits sur les terres blanches calcaires de Crozes et de Mercurol ou sur les solssableux de Larnage. 

  • Saint Joseph 

          Situé sur la rive droite du Rhône, cette appelation s’étend sur 60 Km. Ce vignoble plante  sesracines dans la bordure orientale du Massif Central et se niche dans les sites climatiques les plus favorables exposés sud sud-est.

          * Marsanne et roussanne sont souvent implantés sur des terrains meubles, en particulier les plateaux constitués de « loess »  (région de St Désirat - Andance)    

          * On les trouve aussi sur des sols plus graveleux de terrasses anciennes du Rhône, plus profondsdonnant du gras aux vins. 

  • Saint Péray 

Situé face à Valence sur la rive droite du Rhône, l’appelation jouit d’un microclimat plus froid.

La production est surtout axée sur les vins blancs de blancs en méthode traditionnelle. 

     * Marsanne, souvent majoritaire associée à la roussanne est installée sur des éboulis calcaires associés à des loess.

      * Dans la vallée du Mialan, la vigne a aussi colonisé des replats surélevés constitués d’alluvionsquaternaires d’origine glaciaire.  

  • Hermitage 

800px-Hermitage_from_Tournon_P1420064[1].jpg

Dominant le Rhône, la colline de « l’Hermitage » conjugue un climat quasi continental avec des étés chauds et des hivers froids, un bon ensoleillement (+- 2300 h/par an)et 3 profils géologiques : sols granitiques, sols de loess et terrasses du Rhône (argiles, cailloutis et calcaires). Le vignoble de l’Hermitage est à classer parmi les plus importants de France; de plus, elle est la seule appelation de la région dont les vins blancs sont aussi réputés que les vins rouges. 

               Le vignoble se situe entre 125 m et 320 m d’altitude.

               Il est organisé en terrasses qui optimisent l’exposition avec de fortes pentes pouvant atteindre 40% .

               Rendements de 37 hectos/Ha

               La fermentation malo lactique est systématique afin de préserver le gras et le volume des 2 cépages blancs.

               Les cépages blancs sont situés sur les sols de loess souvent situés sur des replats en haut decôteaux et sur les sols des terrasses du Rhône de grande diversité avec de haut en bas:argilerouge, des cailloutis, des sols calcaires sur colluvions, ou encore sablo-caillouteux ou argilo-caillouteux. Ces sols de terrasses peuvent convenir aussi bien aux blancs qu’aux rouges.  

           Les vins blancs sont très originaux, particulièrement aromatiques, amples, gras, équilibrés etdont l’acidité est en retrait.. Ils sont associés à des plats riches aux goûts complexes.  

 

Vins à déguster (*)

8 vins sélectionnés par Frédéric Hérédia, caviste "Syrah et Compagnie" de Tain L'Hermitage.

 

P1000477.jpg

 

Crozes Hermitage Philippe et Vincent Jaboulet 2009  - 100% Marsanne – 13€ 

 Au nez, des arômes primaires floraux et fruités (poire). La bouche est vivace,fraîche, anisée en fin de bouche. Globalement de la finesse mais peu de profondeur. 7/10

Crozes Hermitage Gilles Robin « Les Marelles » 2009 – 60% Roussanne - 40% Marsanne de Vieilles Vignes – Sols alluvionnaires du quaternaire – 14€   

Le nez est assez complexe, des arômes fruités type poire, fruits exotiques avec des séqences boisées et cire d'abeilles.La bouche est assez ample, harmonieuse,marquée par l'élevage mais sans dominance particulière. 7.5/10

St Peray Bernard Gripa « Les Figuiers » 2009 – 60% Roussane & 40% Marsanne – 22€

Le nez est sur les agrumes, orange confite et arômes tertiaires d'élevage en fûts.la bouche est complexe, toastée, noisette grillée sur un fond d'agrumes.Le tout est bien équilibré , harmonieux. 8/10

St Joseph Pierre Gaillard 2009 – 100% Roussanne – Sols de sables légers de granits détritiques – Rendement 25 hecto/Ha – Fermentations alcoolique et malolactique en barrique à t° de 15-18°C – Elevage 7-8 mois en barriques dont 10% de barriques neuves - 18€

Le nez sur l'abricot, la pêche blanche,les fruits jaunes.La bouche est charpentée,tendue, minérale, matière et puissance demandent un peu de vieillissement. 7.5/10

St Joseph Guigal « Lieu dit St Joseph » 2007 –  95% Marsanne & 5% Roussanne – Vignes sur gneiss – Rendement 33 hectos/ha – T° contrôlée à 18°C -  Elevage 50% fûts neufs & 50% fûts de 1 an – 23.8€

Bouteille à problème (oxydation,madérisation...) Non commenté. 

St Joseph 2005 de Grippa (de la cave de Jean Louis)

Le nez est d'arômes tertiaires, végétal, minéral. La bouche sur des arômes d'agrumes affiche d'emblée sa puissance, sa structure, son volume mais le tout compensé par une grande impression de finesse et de fraîcheur. 9/10 Rigolant 

Condrieu François Merlin « La Jeanraude » 2008 – Rendement de 35 Hl/Ha – Vignes de plus de 60 ans – Elevage 70% en fûts - 35€ 

Le nez est complexe: d'abord des notes d'abricot, de pêche mûre, de fleurs blanches et ensuite de la minéralité. La bouche est grasse, ample, profonde mais aussi élégante, fine et fraîche. Elle offre une grande variété d'arômes floraux et fruités et beaucoup de longueur. Délicieux! RigolantRigolantRigolant 9.5/10

Condrieu Georges Vernay « Les Terrasses de l’Empire » 2009 – Terrain granitique – Fermentations en barriques de 20 Hl – Elevage en cuve inox et 10% en fût neuf - 39€ 

Le nez est très floral, sorte de capture fractionnée des arômes pelliculaires du raisin.La bouche est volumineuse, ample mais dans un ensemble ciselé avec une finale épicée.Rigolant 9/10

Hermitage Paul Jaboulet Ainé « Le Chevalier de Stérimberg » 2006 – 65% marsanne & 35% Roussanne – Sols argilo calcaires et sablo caillouteux – Rendement 30 Hl/Ha – Fermentations sous bois et élevage 10-12 mois - 53€ 

Le nez est riche, dominé par de complexes arômes tertiaires (caramel,cire d'abeilles,résine de pin..). La bouche est chaleureuse, volumineuse encore dominée par les arômes boisés. A laisser vieillir!Sourire 8.5/10

P1000479.jpg

 

(*)La notation exprimée sur 10 est une moyenne hédonique du groupe de dégustation du club "La Moinette". On ne peut considérer qu'elle puisse être le reflet de la qualité globale d'un domaine, ni même de la qualité de la production du millésime goûté, étant donné la faible valeur statistique que représente une bouteille de 75 cl. 

Pour avoir une idée plus précise de la qualité d'un domaine ou de la qualité d'un millésime, référez vous à la littérature des experts traditionnels comme Bettane-Dessauve, Parker, Hachette, La Revue du Vin de France...etc

 

 Prochaine séance: Les Saint Joseph rouges.

Les commentaires sont fermés.