face to face

Château Saransot-Dupré, cru bourgeois de Listrac... en rouge et blanc...

 

Château retouché-14-06-2012.jpg


Moulis et Listrac, au contraire des 4 autres appelations communales du Médoc ne regardent pas la rivière. Listrac qui marque la limite occidentale du vignoble médocain se trouve d'ailleurs bien à l'écart de la route des châteaux qui longe l'estuaire. On y rencontre 3 types de sols différents sur le territoire de Listrac.

Mr Raymond parle volontiers du terroir de son château en y apportant d'intéressantes précisions: " Le château Saransot-Dupré se situe sur des sols d'argile calcaires, frais et secs, qui se rééssuient très bien, riches en éléments nutritifs.

Ces sols sont légèrement plus frais que les argilo-calcaires de Saint Emilion, c'est la raison pour laquelle il est utile, de renforcer les merlots par du petit verdot et du cabernet franc. C'est aussi la raison pour laquelle les blancs réussissent très bien. D'ailleurs, autrefois Listrac était au moins aussi connue pour ses blancs que pour ses rouges. 
La grande quailté des sols de Saransot vient du fait que ce sont de purs argilo-calcaires, non recouverts de sable, et que par un heureux hasard pédologique 3 sortes de calcaires se sont déposés par cercles concentriques: au centre du terroir des calcaires et marnes de Listrac, puis autour des argiles et calcaires lacustres de Plassac et enfin des calcaires marins. Ceci donne aux raisins une variété d'expressions arômatiques très favorables à la complexité du vin.  
Les petits verdots dont Mr Raymond compte porter la proportion à plus de 20% donnent à ces vins à base de merlot un milieu de bouche suave tandis que le cabernet franc vient enrichir le nez de ses savoureux parfums. Ces deux cépages se comportent très bien sur argilo-calcaires." 

Ces sols ne sont non plus pas dénués de qualités pour la culture du merlot ce qui explique que ce cépage est présent à 56% dans le vignoble de Saransot-Dupré.

"Question vinification, je suis un classique, ajoute Mr Raymond. Je veux que mes vins soient l'expression d'un terroir et d'un millésime. Je m'interdis ces procédés qui s'apparentent au maquillage pour faire d'un petit millésime une bête à concours. En effet ces méthodes gomment les arômes du  terroir. Par exemple, cette année 2012 qui donnera un très bon millésime, sans être exceptionnel, nous avons fait fermenter les vins à 26° puis à 28/29 en fin de fermentation pour extraire uniquement les bons tannins. "

La propriété de 15 Ha est aujourd'hui dirigée par Yves Raymond dont la famille est propriétaire du château depuis 1875.

Héritage de la grande époque des vins blancs de Listrac, il faut noter cette particularité de posséder 2 Ha de vignes en blanc: 60% sémillion, 30% sauvignon et 10% de muscadelle. 

Dégustation....

Château Saransot-Dupré blanc 2010 - Bordeaux sec 

P1010497.JPG

Le nez révèle une palette aromatique élégante autant florale que fruitée (pêche, fruits exotiques) avec quelques séquences toastées à l'aération.

L'attaque en bouche est toute en fraîcheur d'agrumes, ensuite se révèle la matière plus ronde de fruits à chair blanches (litchee,pomme,poire) avec une touche florale, et puis apparaissent de fines notes de fruits secs grillés. Un vin harmonieux, fin, élégant, tonique et ciselé qui appelle une cuisine toute en dentelle. La finale perdure longuement sur des arômes d'agrumes.Rigolant

 

P1010477.JPG

Château Saransot-Dupré rouge 2009 - Cru Bourgeois Supérieur - Listrac Médoc

 Le nez est d'emblée expressif de notes chaudes empyreumatiques, boisées et épicées sur un fond de fruits noirs bien mûrs; un nez médocain avec l'empreinte du merlot.

L'attaque en bouche révèle une matière puissante mais enrobée, la structure est charpentée mais la trame tannique est serrée, au grain fin certes, un rien suave en fin de bouche. Du côté aromatique, on est à mi-chemin entre le fruit et les arômes tertiaires. Les tanins demandent 5 ans pour s'arrondir .Rigolant

Millésime 2008

Le nez est fait de fines notes boisées,de fumé, réglissé sur un fond de fruits noirs.

L'attaque en bouche révèle d'emblée une matière mesurée au style élégant, fraîche et encore assez proche de fruit. Les arômes de bouche rappelent la palette olfactive. La structure est faite de tanins au grain fin et c'est un fin voile de ces tanins qui tapisse le palais en finale et laisse présager que le vin sera à son apogée entre 2014 et 2020....ou à boire sur son élégance..? Rigolant

Millésime 2006

Le nez est expressif, sur des arômes fins et boisés, vanillés sur un fond de fruits noirs. L'attaque en bouche révèle d'emblée une matière harmonieuse, avec une impression aromatique d'eau de vie de griotte avec des séquences finement boisées et empyreummatiques. La structure est faite de tanins encore charpentés qui certes ont entamés leur cheminement vers plus de souplesse. A boire idéalement à partir de 2015 pour laisser aux tanins le temps de s'arrondir.Sourire



Les commentaires sont fermés.