face to face

  • La "Cave aux Coquillages" en Champagne, au coeur du Lutétien moyen.....

    P1020071 (Copier).JPG

    Nous sommes à Fleury-La-Rivière au coeur de la "Vallée de la Marne" champenoise.....

     numérisation0002.jpg

     Patrice Legrand, vigneron et passionné de paléontologie se met en tête en 1997 avec des amis de creuser de nouvelles galeries à fleur de côteau au niveau idéal pour de nouvelles explorations fossilifères. 

    Géologiquement, nous sommes dans le "tuffeau de Damery, calcaire sableux vieux de 45 millions d'années environ (Période du Lutétien moyen de l'époque Eocène).

     numérisation0001.jpg

     Dans ces temps géologiques, la mer venait mourir sur l'emplacement futur de Reims et d'Epernay, où se déversaient les chenaux d'un vaste système fluvial venu de l'est. Fleur-La-Rivière se trouvait à l'emplacement d'un delta ou grand estuaire cad une situation de chenaux et lagunes séparés par des bancs de sable dans lesquels des arbres tropicaux plongeaient leurs racines dans une ambiance tropicale.

    Bref, ce réceptacle friable, riche en fossiles se prête idéalement à notre équipe de passionnés pour y aller gaiement avec un marteau-piqueur. L'idée est de recueillir un maximum de fossiles mais aussi d'y laisser emprisonnés dans le substrat naturel les plus beaux spécimens.

    Aujourd'hui, c'est pari réussi...à 30 mètres sous la surface du sol, les 200 mètres de galeries sont un voyage de rêve au travers de ce monde perdu de l'éocène. 

    Patrice Legrand nous balade pendant une heure dans ces galeries aménagées dans lesquelles on découvre les fossiles qui sont exposés dans des niches le long du parcours mais aussi conservés dans leur substrat du Lutétien; on peut aussi y contempler des scènes reconstituées de la vie sous-marine de l'époque montrant mollusques et poissons.  

     

    P1020064 (Copier).JPG

     

     L'excellent état de conservation des fossiles s'explique par la couche d'argile verte imperméable qui recouvre la couche du Lutétien moyen et qui a protégé les éléments de l'agression acide de l'eau de ruissellement.

    Parmi tous les coquillages, la vedette est le Campanile géant, Campanile giganteum qui peut mesurer jusqu'à 50 cm de long pour les plus vieux, probablement centenaires.

    P1020078 (Copier).JPG

    Comme tout gastéropode, il rampait la nuit en quête de nourriture; par contre, durant la journée il s'enfouissait partiellement pour échapper aux prédateurs.

    On peut dire que le site de la "Cave aux Coquillages" de Fleury-La-rivière est un riche cimetière de campaniles, probablement unique au monde. 

    La plupart de ces gastéropodes sont concentrés dans une couche d'environ un mètre d'épaisseur; au-dessus, toujours dans la couche du Lutétien on trouve une couche de sable plus fin dans lequel ils ont disparu.

    P1020049 (Copier).JPG

    Campanileum Giganteum accroché dans la paroi supérieure de la galérie

    Des changements drastiques d'environnement expliquent probablement la disparition de ceux-ci mais le mystère reste entier quant aux causes exactes.

    P1020082 (Copier).JPG

     Une photo qui montre le riche univers fossilifère constitué principalement de gastéropodes, bivalves et débris coquilliers.

    Des ateliers, des journées découvertes et des stages sont proposés pour se familiariser avec les fossilles.

     P1020080 (Copier).JPG

    Patrice Legrand fait une démonstration de déstructuration d'un fragment de substrat lutétien avec les outils adéquats.

    Cette visite était organisée par Thierry Mortier, géologue à la faculté de Namur et chargé de la vulgarisation scientifique au sein de l'asbl Malogne, dans le cadre d'un WE d'initiation géologique à la Champagne.

     La visite se termine par une dégustation des excellents champagnes Legrand-Latour.

    P1020093 (Copier).JPG

     

    Pour plus de renseignements, n'hésitez pas à visiter le site dont le lien se trouve ci-dessous..... 

    www.lacaveauxcoquillages.fr

    Anne, Patrice et Thibault Legrand

    www.champagne-legrand-latour.fr