face to face

  • La Mâconnais, une terre d'avenir.......

    img357.jpg

    A l’abri des prix de plus en plus élevés de la Côte de Beaune, le Mâconnais attire de plus en plus les amateurs mais aussi les investisseurs. Longtemps considéré comme un vignoble de seconde zone, réservoir de raisins pour les grandes maisons beaunoises, la région voit l’avenir avec un certain optimisme par l’installation notamment de jeunes viticulteurs.

    Présentation des Mâcons Villages + Dénomination Géographique Complémentaire

    Le BIVB (Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne) est venu promouvoir à Bruxelles le mardi 23 avril l’appelation « Mâcon + Nom de village ».

    L’appelation Mâcon

    Cette AOC se décline en 3 niveaux hiérarchiques différents

    • Mâcon (Blanc, rouge et rosé)
    • Mâcon Villages (uniquement en blanc)
    • Mâcon Village + Dénomination Géographique Complémentaire : Mâcon + Nom de Village (blanc, rouge et rosé) : 27 villages peuvent ajouter leurs noms à celui de Mâcon (26 en blanc car l’appelation Mâcon Serrières ne peut être produite qu’en rouge et rosé à cause de son terroir spécifique). Exemples : Mâcon Lugny, Mâcon Igé, Mâcon Uchizy, Mâcon Serrières..etc. Le village le plus important en surface est Lugny avec 475 Ha, le plus petit est Saint Gengoux Le National avec un peu plus de 5 Ha.

    Les cépages : le Chardonnay pour les blancs, le Gamay pour les rouges.

    Le terroir, on distingue 3 types de terrains sur les coteaux ensoleillés qui longent la Saône.

    • Les terrains calcaires, marno-calcaires ou calciques surtout dédiés au cépage Chardonnay.
    • Les terrains argileux ou argilo-siliceux .
    • Les terrains siliceux sur sous-sol grantique ou volcanique (à l’instar des terrains du Beaujolais). Le cépage Gamay s’y exprime pleinement.

    Présentation de 12 vins en dégustation

    1. Mâcon-Azé blanc 2016 Cave d’Azé (Elevage pendant 1 an sur lies fines en cuve inox ). Le nez très pur est assez intense sur les fruits à chair blanche et une pointe de minéralité. La bouche se révèle de suite équilibrée, ensuite la fraîcheur envahit le palais jusqu’à une finale assez longue et mentholée.
    2. Mâcon-Charnay-Les-Mâcon blanc 2016 Cave de Charnay-Lès-Mâcon (Elevage en cuve inox). Le nez est peu intense. La bouche est ronde, équilibrée, sur les fruits exotiques.
    3. Mâcon-Igé, Château London blanc 2016 Domaine Fichet (90% en cuve, 10% en fûts de chêne) Le nez est moyennement intense sur les fleurs blanches. La bouche se révèle de suite très fraîche sur les fruits à chair blanche ; ensuite s’installe une certaine rondeur d’ensemble qui en fait un vin assez gastronomique.
    4. Mâcon-Lugny blanc 2015 Cave de Lugny (La plus importante cave du Mâconnais avec 1450 Ha) (Elevage sur lies fines). Le nez est moyennement intense plutôt sur les agrumes. La bouche est du même gabarit que l’olfactif porté par la fraîcheur et les agrumes.
    5. Mâcon-Chardonnay, Les Crêts blanc 2015 Château de Messey Domaine Dumont (fermentations alcoolique et malolactique en fûts ; Elevages en cuve et fûts ou en foudres) Le nez distille de fines notes toastées et de noisette grillée ? la bouche se révèle d’emblée ronde, assez ample avec des notes d’élevage bien intégrées avec en finale une belle persistance. Un vin assurément gastronomique.
    6. Mâcon-Vinzelles blanc 2016. Cave des Grands Crus blancs (Elevage en cuves) le nez est moyennement intense. La bouche affiche une belle matière ronde avec somme tout une belle fraîcheur d’ensemble mentholée.
    7. Mâcon-Péronne blanc 2016 Domaine Guillemin (Elevage en cuves inox). Le nez est assez spécifique minéral et crayeux. La bouche révèle des arômes de fruits exotiques avec un pic de fraîcheur intense en milieu de bouche qui en fait un vin globalement très agréable.
    8. Mâcon-Uchizy blanc 2015 Domaine Meurgey-Croses (Elevage en cuves) Le nez est peu intense. La bouche affiche un équilibre parfait entre la fraîcheur, la finesse et la concentration. La finale est persistante.
    9. Mâcon-Verzé blanc 2015 Vignerons des terres Secrètes. La cave est labellisée « Vignerons en développement durable ». (fermentations en cuve et fûts ; élevage sur lies fines). Le nez se révèle assez minéral. La bouche est du même gabarit avec une belle vivacité, néanmoins équilibrée par une belle matière. Persistance en finale.

    Les rouges :

    1. Mâcon Buissières 2016 Domaine de la Sarazinière (vendange manuelle, Vinification sans sulfite ; Elevage en cuves). La couleur est vive, violine. Le nez est intensément fruité sur la cerise, la framboise et la fraise bien mûres. La bouche est du même gabarit ; vive, concentrée avec des tanins présents et non astringents…. C’est ce que l’on peut appeler un vin vinifié sur le fruit.
    2. Mâcon-La-Roche-Vineuse Vieilles Vignes 2016 Domaine Lamarche et fils. (Elevage en fûts de chêne 6-8 mois). Le nez est très fruité sur les fruits rouges bien mûrs. La bouche est du même registre patinée par l’élevage en fûts.
    3. Mâcon-Pierreclos 2015 Domaine de Ruere (récolte manuelle, élevage en cuve). Le nez est aussi très fruité. La bouche est concentrée sur un fruit très mûr enrobé et sur un bel équilibre d’ensemble entre matière et fraîcheur.

    Pour en savoir plus sur les vins du Mâconnais voir le site www.vins-macon.com

    La séance se poursuit dans une salle annexe par une dégustation de 22 vins ambassadeurs de la BIVB et provenant de la Bourgogne entière…

    Au-delà de la bonne facture d’ensemble, je mentionnerai 2 coups de cœur et un clin d’œil :

    Château de Chamirey Mercurey Premier Cru, la Mission Blanc 2014

    P1050608

    Vendanges manuelles et triage. Fermentations alcoolique et malolactique en fûts de chêne pendant 12 à 14 mois .

    Le nez est mêlé de notes minérales et de toasté fin. La bouche se révèle d’emblée aromatique, poivrée, dans un équilibre parfait entre fraîcheur, minéralité et notes élégantes de boisé. Tout y est dans ce vin : élégance, Finesse, Complexité, persistance. Vaut des vins d’appelation plus huppée de la Côte de Beaune.

    Marsannay, Trois terres Vieilles Vignes, Rouge 2015 Domaine Jean Fournier

    P1050610

    Le domaine exploite 16 Ha de vignes sur les communes de Marsannay, Fixin et Gevrey-Chambertin. Vendanges manuelles. Elevage en ½ muids (600 litres) 100% fûts neufs pendant 18 mois.

    Le nez est de très grande pureté, très concentré sur les fruits noirs et les épices. La bouche est du même registre : concentrée, imposante sur un fruit plein et intense cueilli à parfaite maturité avec des tanins charpentés mais mûrs, non astringents. Un vin gourmand au potentiel magnifique qui image bien le millésime 2015.... La profondeur d’âme du terroir splendide de Marsannay. A boire entre 2022-2030.

    Bourgogne Epineuil Rouge 2015 Domaine Dominique Gruhier

    P1050609

    Agriculture Bio. Fermentations en grappes entières, élevage en fûts âgés de 3 à 5 ans pendant 10 mois sur lies.

    Une autre facette du pinot noir….Le nez est assez intense sur le fruit mûr et les épices. La bouche est du même registre avec un fruit croquant, une texture souple, soyeuse, patinée avec des tanins au grain fin. Un vin idéal pour découvrir l’appelation Bourgogne Epineuil. A boire et en tout cas avant 2023.

    Important :

    Proximus a décidé la suppression de sa plate forme « Skynet Blogs » à partir du 1 juin 2018. J’ai commencé le transfert de ce blog vers un nouvel hébergeur nommé « Word Press ».

    Le blog répondra à l’adresse suivante :

    http://vinsetterroirs.wordpress.com

    Si vous étiez précédemment abonnés à mes articles via Skynet, il vous faudra vous réabonner sur WordPress (l’outil abonnement se trouve dans la colonne de droite: Cliquer sur « Je m’abonne »).

     

  • Château de Figuières, un nouveau venu de l'appellation La Clape.....

     

    Clape.jpg

    Introduction

    Lorsqu’Alain Bovis, célèbre galeriste parisien, a vu Figuières pour la première fois, ce fut le coup de foudre. Il cherchait un endroit magique pour y faire du vin et c’est sur ce site exceptionnel de La Clape qu’il a jeté son dévolu.

    Tout y est : A 160 m d’altitude, une barre rocheuse de calcaire à la géologie ancienne, une influence maritime qui tempère grâce à la mer à 5 Km, un plateau à l’odeur de garrigue fait d’éboulis du crétacé…bref, tous les éléments naturels sont réunis pour atteindre l’excellence viticole. Les vignes y étaient replantées depuis 1980.

    A partir de 2008, Alain Bovis s’est consacré à la mise à niveau de la vigne, un large travail en profondeur : nettoyer, tailler, conformer, analyser les sols, repérer les sources, clarifier l’encépagement, moderniser les chais de vinification, constituer une équipe pluridisciplinaires d’expérience capable de déterminer les gestes et les paramètres précis….bref, se donner toutes les chances d’y produire des vins de grande qualité. De plus, désormais, les rendements seront bas : 30 hectos par hectare en moyenne.

    La gamme……

    Blancs

    Tempus 2015 (Roussanne,Viognier)

    Le nez fin et délicat offre des arômes de fruits exotiques, de pêche, d’ananas et de fines senteurs de tilleul. La bouche se révèle d’emblée ronde mais néanmoins dotée d’ une certaine tension, sur des arômes de fruits à chair blanche; le tout sur une belle fraîcheur d’ensemble qui en fait un vin d’équilibre et de plaisir immédiat. (Roussanne, Viognier) 7€ laughing

    Impétus 2015 (Roussanne, Viognier)

    Le nez discret libère de fines notes de fumé, de pain grillé sur un fond de fruits exotiques. La bouche est ample, ronde, concentrée avec des arômes de noisette, de beurre frais, d’amande blanche et la finale se prolonge sur les mêmes sensations aromatiques. Un vin blanc de gastronomie sur poissons en sauce. (Roussanne,Viognier) 14€ laughing

    P1050601 (Copier).JPG

    Rouges

    Tempus 2015 (Grenache, syrah)

    Le nez est discret sur les baies noires et quelques fines notes de garrigue. La bouche se révèle d’emblée veloutée, équilibrée, immédiate car déjà sur des tanins soyeux aux grains fins. Du niveau aromatique, la cerise, la myrtille, la mure et la prune bien mûre se côtoient. A boire dans les 5 ans. 7€ laughing

    Impetus 2015 (Syrah, Grenache)

    Au nez, des baies noires bien mûres avec de fines notes toastées et légèrement fumées sur un fond de garrigue.

    En bouche, c’est une matière riche et mûre qui s’affiche ; on retrouve les mêmes arômes que l’olfactif. Les tanins ont de la mâche mais ils ne sont pas astringents, plutôt issus d’une extraction assez poussée et qui réclament au vin une paire d’années de cave pour se lisser définitivement. En global, un beau vin bien fait, assez musclé, issu d’une vendange bien mûre. 14€ laughing

    Excelsus 2016 (Syrah, Grenache)

    Ce vin à la robe profonde développe un nez fin et délicat sur des notes de tabac blond, de pain toasté et de garrigue sur un fond de cerise noire et de prune bien mûres. La bouche se révèle d’emblée délicieuse sur des arômes de liqueur de griotte avec des tanins fourrés déjà très fondus. Un vin gourmand de raisins à maturité parfaite, équilibré par une belle fraîcheur. La finale enveloppe la bouche d’une sensation onctueuse de fruit plein et mûr. 40€ laughinglaughing

    Excelsus 2015 (Syrah, Grenache)

    Ce vin à la robe rouge carmin développe un nez discret de baies noirs, de fines notes de cacao et de garrigue. La bouche se révèle d’emblée ronde, concentrée avec une perception délicieuse de cerise noire écrasée, de kirsch et de discrètes notes de caramel. Le tout est encadré de tanins fourrés, mûrs et savoureux. Une réelle gourmandise que l’on a déjà envie de partager sur son fruit enrobant et délicieux. Néanmoins, les fins tanins et la matière conséquente lui permettront de vieillir vers d’autres arômes. On perçoit en finale la maturité superbe du raisin et le désir du vinificateur à mettre le fruit d’abord en évidence. Un travail d’orfèvre ! 40€ laughinglaughing