face to face

France - Page 2

  • Virée en Champagne - Programme

             WEEK- END EN CHAMPAGNE (24 et 25 octobre 2009)

     Premiere virée œnologique du cercle « La Moinette » de Tourpes. 

    PROGRAMME

    •  Départ de Tourpes le samedi 24 octobre à 8H00 (Autocars Degrève)
    • Arrêt en cours de route pour manger un casse croûte ou quelques sandwiches fourrés dans un restoroute.
    • Visite du «Musée du vin» à Verzenay, village Grand cru de la Montagne de Reims.www.lepharedeverzenay.com

    Le phare de Verzenay, devenu musée, fera découvrir toutes les particularités de la Champagne grâce à un parcours pédagogique avec l'aide d'un audio guide. Cette visite constitue une excellente entrée en matière de la Champagne. (durée : +-1H15)

    • Visite du Domaine Bonnet Gilmet à Oger dans les Côtes de Blancs

    Denis Bonnet, Récoltant Manipulant, possède 5 Ha de superbes vignes dans la Côte des Blancs. Recommandé par Bettane Desseauve (le Guide des meilleurs vins de France) pour ses Champagnes très apéritifs à des prix très raisonnables. Son entrée de gamme « Blanc de Blanc Réserve » est à 14 € la bouteille.(Son tarif ci dessous).http://www.champagne-bonnet-gilmert.com

    Possibilité de se promener dans le village fleuri d'Oger, un des plus beaux villages de France si le temps le permet. 

    Lieven vercouteren, propriétaire du restaurant est comme son nom l'indique d'origine flamande. Il nous propose un menu groupe « Association mets vins » à 36 euros ( + 26 € avec toutes les boissons confondues vins + eaux + Café) dont voici la composition : 

                       Apéritif : Champagne « Blanc de Blanc » De Souza 

    SAUMON ET CHOUCROUTE CUIT EN PAPILLOTE, CHEVRE FRAIS AU BASILIC

                        Champagne « Pur pinot meunier » de José Michel

    ≈≈≈

    LAPEREAU FARCI AUX MORILLES ET RAISIN AU MUSCAT

                        Champagne « Blanc de noirs » de Patrick Soutiran

    ≈≈≈

    ASSIETTE DE FROMAGE DE REGION

      Côteau Champenois rouge

    ≈≈≈

    CHARLOTTE AUX FRUITS DU MOMENT

                        Champagne rosé « Pinot Noir » de Herbert Beaufort 

     

    • Dimanche 25 octobre : départ de l'hôtel Ibis vers 10 heures vers Mutigny.
    • « Le sentier du vigneron à Mutigny » vers 10H30 avec guide suivi d'un repas champenois dans la salle vigneronne de la mairie de Mutigny.

    Parcours pédestre bucolique de 2Km avec un point de vue exceptionnel sur le vignoble qui permettra de découvrir les richesses et caractéristiques du terroir champenois ainsi que les méthodes de travail de la vigne.

    (Menu: petits fours apéritifs + potée champenoise + Salade fromage + Bouchon glacé + café +1 bout de Champagne pour 4 personnes + vin à table)

    Equipez vous de bonnes chaussures et prenez un parapluie au cas où...!!

    • Départ vers Tourpes vers ....16 heures?

     

    Tarif de Bonnet-Gilmert :

                  Cuvée de Réserve Grand Cru  Blanc de Blancs Brut

    -Sélectionnée dans le grand guide des vins de France 2009 BETTANE & DESSEAUVE:Délicieusement frais, apéritif, minéral, avec beaucoup de raffinement dans l'intégration de la bulle, un bien joli apéritif. 

    -Recommandée par le guide DUSSER-GERBER des vins 2010Arômes persistants, bien dosé, alliant distinction et structure, belle cuvée florale, de jolie bouche.

     -GERBELLE & MAURANGELes meilleurs vins à petits prix 2010Un chardonnay qui a de la présence, du volume en bouche et des notes oxydatives qui le rendent moelleux tout en terminant sur des amers.

    Prix:

    La bouteille 75 cl:14 €

    La bouteille 37.5 cl:7.5€

    Magnum: 31€

    Cuvée de Réserve Grand Cru Blanc de Blancs Brut Millésimé 2004

    Sélectionnée dans le grand guide des vins de France 2010 BETTANE & DESSEAUVE:Pâle, pur, tendu et racé, avec une superbe finesse. 

    -Recommandée par le guide DUSSERT-GERBER des vins 2010:De belle robe, aux arômes de fruits et de noix fraîche, dense, de belle mousse persistante, riche, parfumé. Aucune hésitation. 

    -Guide HACHETTE des vins 2010:Se partage entre le pain grillé et la mirabelle.

    Prix: La bouteille 75 cl: 21 €

    Précieuse d'Ambroise Grand Cru Blanc de Blancs Brut 

    -Recommandée par le guide DUSSERT-GERBER des vins de France 2010

    -Sélectionnée dans le grand guide des vins de France 2010  BETTANE & DESSEAUVE:On sent un peu le bois mais le vin possède un caractère affirmé et remarquable de terroir. Du vrai grand cru.

     - Guide HACHETTE des vins 2010: Vin qui a connu le bois. Au nez, des arômes d'agrumes s'accompagnent de tons plus mûrs évoquant le caramel au lait. Au palais, on découvre un vin gras et vif, aux nuances beurrées. Un champagne de repas.

    Prix: 33 € la bouteille 75 cl

    Perle de Rose Rosé de Saignée Brut

    -Sélectionnée dans le magazine « Millésimes 2007 »

    -Recommandée par le guide DUSSERT-GERBER des vins de France  2008  Extrait : Goûtez la perle de rosé, un champagne très équilibré, de belle teinte, tout  en bouche, fruité, aux notes de framboise et de rose, ample en bouche, associant structure et distinction

    Prix: 19 € la bouteille 75 cl

    Bonnet - Gilmert

    Récoltant - Manipulant

    16, rue de la Côte

    51190 oger 

    Tél : 03 26 59 49 47

    Fax : 03 26 59 00 17

    Email : contact@champagne-bonnet-gilmert.com

    www.champagne-bonnet-gilmert.com

     

     

     

  • Les vins blancs du Centre Loire

    Cercle oenologique "La Moinette"  Tourpes (B) -  Séance du vendredi 10 juillet 2009

    Les vins blancs du Centre Loire. (Sancerre,Pouilly Fumé,Ménetou Salon,Quincy...)

     Le vignoble de Centre Loire

    Le vignoble de Centre Loire est situé dans le « bassin parisien », dans la région de Bourges, au sud est d’Orléans. 

    Le bassin Parisienoccupe le centre de la France depuis la Bretagne jusque la Lorraine; de la Champagne aux confins du Massif Central.

    Au sens géologique, le bassin parisien est une vaste cuvette sédimentaire aux roches d’origines marine, lacustre et lagunaire, puis fluviatile, accumulées, au centre du bassin (sud Champagne) sur 3000 mètres de profondeur sur un socle de l’ère primaire.

    Cette cuvette est délimitée par d’anciens massifs de l’ère primaire : les Ardennes, les Vosges, le Morvan, le Massif Central et le Massif Armoricain.De façon schématique, on peut comparer le bassin à une série d’auréoles concentriques, les plus jeunes au centre et les plus anciennes à la périphérie, dans une configuration semblable à une pile d’assiettes, les plus petites emboîtées dans les plus grandes.Ces auréoles sédimentaires sont délimitées les unes des autres par des coteaux , les cuestas (Côte de Bar, Côte  de Champagne….)


    assiettes1[1]

    Les matériaux proviennent :

    – d’ incursions marines qui ont déposé qui ont déposé des sédiments marins plus ou moins durs,calcaires ou marnes, et plus ou moins épaix.

    –En bordure de montagne ou le long des failles, l’érosion s’est attaquée aux reliefs environnants,(les cuestas et leurs sommets faits de couches dures) et a apporté des éléments plus ou moins grossiers.(les cailloutis améliorent le drainage et le réchauffement).

    Les reliefs d’un bassin sédimentaire résultent de l’action des rivières et de l’érosion.

     

     Carte_AOC2[1]

     Le cépage

    Le Sauvignon trouve ici le climat et les sols les plus favorables à son expression complexe.

    Les vins blancs de sauvignon atteignent ici une harmonie et une perfection inégalables.Ils savent être à la fois riches en arômes, francs en bouche et nerveux sans être acides.

    Marqué par une vigueur naturelle qui peut s'avèrer excessive, une taille sévère s'impose.

    Les sols pauvres calcareux du centre Loire tempèrent aussi cette vigueur.

    Au niveau de la maturité :

     

    • Déficit de maturité + production trop généreuse = perte d'arômes ou arômes végétaux
    • Maturité excessive = arômes lourds et grossiers.
    • Maturité idéale + rendements maîtrisés = arômes fins, élégants et bien identifiés. 

    Climat

    Le  climat est à tendance continentale, l'influence océanique étant réduite ; d'où de fortes amplitudes thermiques : de -1°C en hiver à +26°C en été.

    La Loire agit cependant comme régulateur thermique. 

    1. Sancerre

     Le vignoble

    Superficie : 2000 Ha en blanc sur 14 communes.

    Topographie : relief particulièrement varié et tourmenté, on parle des collines du Sancerrois. Les pentes peuvent parfois avoisinner les 50%.

    La nature des sols, la situation géographique, l'orientation des coteaux, l'altitude créent autant de microclimats qui entretiennent le mystère de ce vignoble.

    L'orientation des coteaux, l'altitude, ainsi que les microclimats entraînent des différences notables en matière de cycle végétatif (de 7 à 16 jours).

    Altitude : de 180 à 350 m.

     La géologie 

    Gèo Sanc

     (Illustration extraite de « Les terroirs du vin » de J.Fanet)

    2 phénomènes remarquables dans cette représentation :

           • La succession de failles (F) = fissures de l'écorce terrestre avec affaissement  ou soulèvement d'une des 2 parties

           • Les phénomènes d'érosion

      En effet, en observant la superposition des couches géologiques, suivant la légende cad de la plus récente (éocène) à la plus  ancienne (oxfordien); on voit qua la partie gauche du schéma en bleu est dépourvue de ses couches les plus récentes : celles du crétacé (en vert) qui étant constituées de calcaires plus tendres ont été complètement érodées au cours des millénaires. 

    L'érosion intense a entraîné la constitution de 3 types de sols : 

    1. Sols calcaires : appelés Caillotes.

    Ce sont des calcaires du Kimméridgien moyen et inférieur (jurassique - ère secondaire -150 MA), formés d'éclats grossiers et de faible teneur en terres (25-40 cm); qui laissent place dans les secteurs Oxfordiens à des calcaires plus tendres (crayeux). Ces couches,plus basses, forment un relief ondulé.

    Les vins sont vifs, très aromatiques (floraux à fruités, notes de buis et d'agrumes, ou de fruits exotiques selon le millésime).

    Ils s'ouvrent aromatiquement dès le début de l'année. Ce seront les premiers à boire.  

    KimmCalcairesBuzancais

    1. Sols argilo-calcaires : appelés Terres Blanches 

    Placées au-dessus des « caillottes », ces parcelles sont faites de marnes du Kimméridgien(Jurassique - Ere secondaire). Elles se trouvent sur quelques crêtes de coteaux et dans les grandes côtes. Ce type de sol est très riche en fossiles coquilliers (Exogyra virgula) et présente la particularité de blanchir en séchant au soleil d'où son nom local.

    Ces sols ralentissent la maturation des raisins ce qui permet une vendange plus tardive et un meilleur état sanitaire.

    Les vins produits sur ces terroirs sont très souples, de grande finesse aromatique, mais au final ils seront plus corsés et charpentés en bouche. Ces vins vieillissent très bien. Discrets et nerveux pendant les premiers mois, les vins s'ouvrent à partir de l'été qui suit la récolte.

    Les arômes évoquent des nuances florales, fruitées et quelques fois végétales.

    Ils sont plus longs à s'exprimer (pas avant 1 an); en assemblage, ils apportent souvent la trame principale du vin par leur complexité et leur puissance. 

    Terres blanches

     

     terres blanches

     

    1. Sols argilo silicieux : Les silex 

    Situés en bordure de Loire, à l'est du vignoble (sur la butte de Sancerre), ce sol très pierreux est communément appelé "cailloux".

     Par leur facilité à accumuler la chaleur, ils hâtent la maturation des raisins. Les arômes aux notes épicées,de pierre à fusil, parfois violents lorsque le vin est jeune, se referment souvent après quelques semaines.

    Les vins restent fermés et manifestent une certaine dureté pendant leur jeunesse. Ils tiennent très bien au vieillissement. L'expression de ces vins devient particulièrement intéressante après un an d'élevage.
    Telle la pierre à fusil, les vins de silex sont puissants et tranchants

    Argileusesilex

     Vinification classique

    Dès l'arrivée de la vigne, la vendange, la plus saine et la plus mûre possible, est pressée.

    Le moût obtenu est sulfité afin d'éviter les problèmes d'oxydation.

    Après un débourbage qui dure de 12 à 24 heures, le moût est placé en cuve où la fermentation s'effectuera sous une température maîtrisée entre 18°C et 22°C.

    La maîtrise des températures de fermentation a été l'une des évolutions les plus marquantes des 10 dernières années, elle permet des fermentations plus longues et donne des arômes plus fins et plus intenses.

    A la fin de la fermentation, un premier soutirage est effectué pour retirer les lies grossières. L'élevage commence alors en cuve où on laisse généralement le vin sur les lies fines de fermentation. Après les opérations de clarification et de stabilisation, les mises en bouteille s'effectueront de mars à septembre. Certaines cuvées attendront plus d'un an avant d'être mises en bouteilles et commercialisées.

     Les modes de production

     Rendement de base : 60 Hl/ha (max 75Hl/Ha)
     Souvent élevage en cuves (fûts de chêne pour les cuvées spéciales).

     Densité de plantation : 6000 pieds à l'hectare.

    Taille en Guyot simple (10 yeux) ou cordon de Royat (14 yeux) 

     Sancerre_france
    La butte de Sancerre (sol de silex sur la butte et Caillottes à l'avant plan)

     

     

     

    2.  Les autres vignobles du Centre Loire

    ·      Pouilly-Fumé

    Le vignoble de Pouilly Fumé se trouve sur la rive droite de la Loire. Un système complexe de failles, d’effondrements et d’enfoncements est à l’origine de la diversité des sols de Pouilly. Comme à Sancerre, on y trouve des sols du Kimméridgien (terres blanches), de l’oxfordien (Caillottes), et des sols siliceux.  

    ·      Menetou-Salon

    Ce vignoble repose essentiellement sur des sols composés de sédiments calcaires du Kimméridgien. La partie ouest du vignoble est plus argileuse. Les vins blancs peuvent se révéler superbes et n’ont rien à envier à leurs célèbres voisins.

    ·     Quincy

    Ce vignoble est implanté sur les terrasses du Cher. Géologiquement, nous sommes dans un cas de figure de « terrasses quaternaires » ; on y distingue des sols sablo graveleux, sableux et sablo limoneux. Les vins se distinguent par leur finesse et leur élégance.

     ·      Reuilly

    ·      Chateaumeillant

    ·      Giennois 

     Dégustation

    Les vins ont été achetés sur place.

    • 1. Quincy 2008 Domaine Fouassier  Terroir sablo graveleux / Cuve inox 6.75€

             Un nez plutôt floral et d'agrumes, une bouche svelte,pure, fraîche sur la pomme, la pêche et les agrumes...une belle typicité aromatique du sauvignon. 9/10  

    • 2. Menetou Salon 2007 Domaine Philippe Gilbert 10 €. Terroir argilo calcaire sur Kimméridgien (terres blanches)/ Elevage en cuve inox

             Un nez encore un peu fermé mais non dénué de finesse sur les fruits doux comme la poire et le coing.La bouche est du même effet mais plutôt sur des notes de fruits exotiques. 7/10 

    • 3. Sancerre «Les Grands Champs» 2007 Domaine Fouassier Terroir: Les Caillottes / 50 hectos Ha /Elevage en cuve inox 7.9 €

            Le nez est plutôt floral et fruité ( l'abricot et les agrumes); la bouche est plutôt marquée par les arômes secondaires. 6.5/10       

    • 4. Sancerre «Les Romains» 2007 Domaine Fouassier 8.2 € Terroir de silex (butte de Sancerre) / 50 hectos Ha / Elevé en cuves inox

             Le nez est marqué par les arômes du type ananas, pêche et abricot. La bouche sur des fruits exotiques, elle est légèrement anisée et mentholée. 7.5/10 

    • 5. Sancerre «Clos de Banon» 2007 Domaine Fouassier Terroir de Silex sur la colline de Sancerre /50 hecto Ha / Elevage en cuve inox  8.20€

             Le nez est plutôt floral . La bouche est plus complexe, minérale, anisée et on y décèle même des notes légèrement grillées. la matière est bien présente et confère au vin nettement plus de volume et d'ampleur que les précédents. 9/10 

    • 6. Sancerre «Mélodie de Gustave Fouassier» 2005  1Ha de Vieilles vignes /Terroirs associés Silex+Terres blanches / 10 mois élevage en fûts de chêne /14€.

             Le nez révèle des arômes résineux; la bouche est dominée par le bois neuf qui écrase les arômes du cépage. Nous trouvons tous ce vin surboisé et trop technologique....dommage pour le sauvignon. 6/10   

    • 7. Menetou Salon «Les Renardières»Domaine Philippe Gilbert 2007  1Ha/Terroir argilo calcaire sur kimméridgien / 30 hectosHa/10 mois élevage en fûts de chêne dont 50% neufs / 22€

             Le nez affiche beaucoup de finesse florale sur des notes d'agrumes. La bouche est tout en équilibre, au boisé racé et légèrement anisée. Une très belle longueur en bouche. 9/10  

    Pour clore la soirée, Sylvie nous soumet une bouteille anonyme à la couleur ambrée....un vin de fruit produit par son papa....Nous humons avec curiosité....on a vite trouvé l'enigme....le nez est en plein sur "la tarte tatin" ....pas de doute, on est sur un vin de pomme, bien fait, aux arômes de pomme passée au four...beau travail artisanal rigoureux! Ce vin de fruit a superbement accompagné une tarte maison confectionnée avec amour par Isabelle.  

    Remarque: Jean Louis et moi même, avons gagné mutuellement notre pari...nous nous devons mutuellement une bonne bouteille...voilà une conclusion "win-win"...je lui choisirai ma bouteille fétiche du moment...!

    Quand on évoque Mènetou Salon, on ne peut s'empêcher de faire réfèrence au fameux restaurant "Cheu l'Zib"...une véritable institution...nous y sommes allés ...!!

    L’histoire commence en 1937 à Menetou-Salon dans le Cher. Léon Fontaine rachète un café, tenu chaque week-end par sa belle-fille, Germaine, épouse d’Albert, dit le ZIB. Petit à petit le café devient café restaurant et a ses habitués qui y apprécient l’esprit de famille et la convivialité

    Germaine cuisine et Albert l’aide à la préparation des sauces. Après la mort de Léon, le couple devient propriétaire des lieux et Marie-Claude, leur plus jeune fille travaille avec eux. La transmission se fait lentement mais sûrement et la maison reste un lieu de partage et de tradition familiale. Les générations de clients se succèdent ; des enfants baptisés venant faire le repas de baptême de leurs propres enfants... En 1990, Germaine et Albert font don du fonds de commerce à Marie-Claude mais ils sont sur place et veille sur leurs anciens clients fidèles à la cuisine traditionnelle. Marie-Claude devient à son tour propriétaire de la maison en 1999 après le décès de ses parents… Depuis, le brochet à la crème et la charlotte au chocolat n’ont pas quitté les menus (de 28€ à 39€ hors boissons). Fidèle à ses parents, Marie-Claude crée, en 2003, une société avec sa fille unique. Les années passent, les tables sont les mêmes, le poêle à bois est toujours là et chaque objet qui avait été choisi avec soin et amour reste. La petite-fille qui a grandi entre ses grands-parents et sa maman est revenue travailler avec sa mère Marie-Claude et ainsi va la vie. Cette année, l’AOC Menetou-Salon fête ses 50 ans, l’occasion de venir passer un week-end et de découvrir cette table berrichonne où l’on ne manquera pas de vous faire déguster le fameux breuvage. Cheu l'Zib était né.  

     cheul'zib2

    Photo de groupe Cheu l'Zib avec au centre "Marie Claude, la maîtresse des lieux"

    Cheul'Zib1

    Autres photos de Sancerre et des environs..........

    Faille de sancerre

    La faille de Sancerre (le V au dessus du toit rouge)

    Sancerre1

    sancerre2

    Exogyra Virgula

    Exogyra virgula (Coquillage fossile caractéristique des marnes kimméridgiennes)

    Menetou

    Le château de Ménetou Salon, propriété des d'Arenberg.

    TailleGuyotsimple

    Taille de la vigne dite "en Guyot simple"

     

     

     

  • Le vignoble de Lalande de Pomerol

    RigolantCercle oenologique "La Moinette" - Brasserie Dupont à Tourpes - Vendredi 27 mars à 20H30

      Les vins rouges de Lalande de Pomerol    

     

    Le vignoble

     Le vignoble de Lalande de Pomerol se trouve sur la rive droite de la rivière La Barbanne tandis que Pomerol se trouve sur la rive gauche de la même rivière.

    Comme celui de Pomerol, le vignoble s'étend de part et d'autre de la nationale qui relie Libourne à Périgueux.

    Les 2 communes qui concernent l'appellation Lalande de Pomerol sont Lalande et Néac qui se trouvent des deux côtés de la nationale.

    Surface du vignoble : 1174 Ha


     Les modes de production

     Rendement de base : 42 Hl/ha
     Souvent élevage en fûts de chêne.

    Densité de plantation : min 5.500 pieds à l'hectare. 

    Climat

     Le  climat est celui du bordelais, tempéré par la présence de la mer avec des hivers doux et des étés chauds. 

    Les cépages

    Même s'il lui arrive d'être accompagné des 2 cabernets, le merlot est roi.

    Les racines de ce cépage, qui n'aime pas les grandes sécheresses, trouvent sur les sols argilo graveleux une alimentation en eau suffisante pour permettre le développement de sa végétation.

    Les vins de Lalande sont assez proches de ceux de Pomerol, et les meilleurs vins produits sur les sols argileux de Néac peuvent rivaliser avec certains du cru voisin.

    Ce sont des vins à la robe pourpre, bien soutenue et souvent moelleux, délicats avec de beaux tanins suaves. Ils peuvent se révèler de bonne garde. Les vins produits sur la commune de Lalande gagnent en finesse ce qu'ils perdent en profondeur.


    Géologie

    Au confluent de la Dordogne et de l'Isle, le terroir du pomerolais  constitue une grande zone de terrasses quaternaires du bordelais.

    L'Isle, la Barbanne et le Lavie, rivières et ruisseaux, ont déposé plusieurs niveaux d'alluvions quaternaires en un vaste plan incliné vers l'Ouest. Les cours d'eaux ont découpé le pomerolais en 3 parties : Pomerol, l'appellation Lalande de Pomerol et le secteur des Artigues de Lussac en appellation Bordeaux au nord.

    Les mêmes dépôts se trouvent sur les 3 parties, mais ceux de Pomerol, plus proches de la Dordogne donnent les meilleurs terroirs. C'est sur la molasse du fronsadais tendre mise à nu par l'érosion que se sont formées les différentes terrasses du quaternaire.  

    Rappelons que les sols des terrasses quaternaires possèdent un certain nombres de caractéristiques remarquables qui les prédestinent aux vignobles de qualité.

    • D'abord, les cailloux abondants et les graviers de dimensions plus ou moins importantes permettent aux sols de se réchauffer rapidement: ils emmagasinent la chaleur le jour pour la restituer la nuit, ce qui constitue un facteur de précocité, et donc de qualité, selon les recherches récentes. Ce réchauffement a lieu en profondeur et non pas uniquement en surface.
    • Ces cailloux facilitent aussi le drainage: en cas de précipitations abondantes, les eaux s'évacuent plus facilement.
    • Enfin, les sols de ces terrasses, notamment les plus anciennes et donc les plus évoluées, ont subi une lente transformation: souvent, les argiles formées dans les couches supérieures du sol ont migré vers des horizons plus profonds, où elles se sont accumulées en une couche plus ou moins imperméable. Ainsi les pluies s'infiltrent facilement à travers les couches de surface très perméables et viennent former une petite nappe d'eau sur cette couche argileuse. Le temps sec revenu, l'eau remonte par capillarité vers les racines et alimente la plante de manière régulière.

    Les sols de l'appellation sont le prolongement naturel de ceux de Pomerol. Ils sont plus sablo graveleux sur Lalande et plus argileux et argilo graveleux sur la commune de Néac. Ils deviennent de plus en plus sableux au fur et à mesure que l'on se dirige vers l'ouest. 


    !cid_502541210@04032009-03B8

     

    (Illustration extraite de « Les terroirs du vin » de J.Fanet)

    Dégustation

    Les vins ont été achetés au « Salon des vignerons indépendants de Lille » en nov 2008.

    1.     Domaine du Petit Brouard 2005 (80% Merlot/15% Cabernet Franc/5% Cabernet Sauvignon) - Terroir de Lalande de Pomerol sablo-graveleux / 13€

    Le nez est discret, il ne révèle que quelques notes résineuses. La bouche est du même gabarit au niveau aromatique ; sa structure est par contre assez tannique tandis que le vin dans son ensemble manque de matière. 5.5/10  Déçu

    2.     Ch Lafaurie de Maison Neuve 2005  (80% Merlot / 20% Cabernet Franc) Terroir: Sablo Graveleux. 12 mois d’élevage en fûts de chêne dont 1/3 neufs / 13 €.

    Le nez ravit les dégustateurs par son élégance et ses arômes floraux, son fruité cerise et ses notes vanillées et épicées. La bouche est un peu plus fermée mais construite sur le plein fruit. La matière est belle,elle a du répondant au niveau des tannins. L’ensemble est élégant, harmonieux ; issu de raisins très mûrs dignes du millésime et vinifié parfaitement. 8/10 RigolantRigolant

    3.     Ch de Roquebrunne 2005 (65% merlot/20% CF/15% CS) Terroir sablo Graveleux / Pas de vieillissement en fûts de chêne / 13€

    Le nez s’annonce fin et pur sur des notes bien identifiées de griotte. La bouche est marquée par les fruits mûrs, la structure est charpentée, fraîche et équilibrée. L’ensemble est harmonieux. 7.5/10    Rigolant  

    4.     Ch Belles Graves 2005 (88% merlot / 12% CF)  Terroir sablo graveleux / Elevage en fûts de chêne / 15€

    Le nez est expressif et racé. Les arômes de fruits rouges sont au rendez vous, complétés par des séquences boisées,épicées. La bouche est surtout orientée sur le fruit, sur une structure faite de beaux tannins mûrs.7.5/10 Rigolant

    5.     Dom du Grand Ormeau 2005 (80% Merlot / 10% CF / 10% CS) Terroir argilo graveleuxsur Néac / Elevage en chêne / 16€

    Le nez est complet : racé,floral,fruité, boisé, vanillé. La bouche est du même gabarit, surtout marquée par le boisé vanillé sur un lit de fruit à noyaux. La structure est assez fondue, ce qui nous fait regretter un certain manque de puissance d’ensemble. …..........  » féminin et… facile » ponctue Luc !!    7.5/10Rigolant

    6.     Ch Tournefeuille 2005 (70% Merlot / 30% CF) Terroir argilo graveleux sur Néac / Elevage en fûts de chêne /18€.

    Le nez est expressif et racé; marqué par l’élevage en chêne (toasté, arômes de grillé). La bouche révèle les mêmes arômes. La structure est charpentée sur des tannins solides mais mûrs;la vinification a été menée pour en faire un vin de garde, de tradition. 7.5/10 Rigolant

    7.     Ch Haut Goujon 2005 (85% Merlot / 15% CF) Terroir argilo graveleux sur Néac / Elevage en fûts de chêne dont 50% neufs /  16€

    Le nez est de prime abord assez fermé mais les arômes viennent rapidement après qq minutes d’aération. On y décèle des arômes de pruneau, d’épices et de réglisse.La bouche reproduit le même style d’arômes. La structure est solide, éqilibrée, la matière est dense à l’image du millésime. L’ensemble est de classe….aussi vinifié pour une garde d’au moins encore 5 ans. 8/10RigolantRigolant

    8.     Ch Fougeailles 1996(pas d’informations techniques sur le vin)

    Le nez révèle des arômes d’herbe sèche,de sous bois et d’humus. La bouche révèle les mêmes arômes mais est surtout marquée par une acidité qui tend à déséquilibrer le vin. La matière est dépouillée et offre peu de satisfactions. Le seul point positif est la fraîcheur. 4/10Pied de nez

     

    Conclusions :

    2 styles de vin ont marqué cette soirée :

    ·       Les vins vinifiés sur le fruit, à boire dans les 5 ans qui ont pu profiter d’un millésime exceptionnel pour élaborer des notes aromatiques pures sur une matière concentrée. On a pu apprécier dans ce style les vins 2,3,4 et 5.

    ·       Les vins vinifiés de façon traditionnelle, orientés : matière et boisé. Ces vins sont faits pour une garde de 10 à 15 ans. Nous avons apprécié les vins 6 et 7 avec une légère préférence pour Ch Haut Goujon qui est tout proche en terme de classe de la famille des Pomerol.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Les vins rouges de Bandol

    Le Vignoble de Bandol  - Les vins rouges (Vendredi 23 janvier 2009 20H30 Brasserie Dupont à Tourpes) 

    Le vignoble 

    Situé entre le massif de Ste Beaume au nord qui culmine à 1147 mètres , le vignoble de Bandol descend en terrasses vers la mer dans un merveilleux amphitéâtre de collines
    Localisation : entre Marseille et Toulon, dans le Var, le terroir de l'appelation est concentré sur 8 communes dont Bandol.
    Surface du vignoble : 1480 Ha
    Altitude: entre 180 et 325 mètres

    becDeLaigle[1]

    La baie de Bandol


    Les modes de production

          Rendement : 40 Hl/ha 
       Récolte manuelle (mi-septembre à début octobre)
       Elevage en Fût de chêne

       Densité de plantation : min 5.000 pieds à   l'hectare.

       Pratique de la vendange verte obligatoire.

       La vigne ne peut être exploitée qu'à partir de la 8 ème année.  

    Le vin

         Vin rouge, blanc et rosé.

       A.O.C depuis 1941      


       Nombre de vignerons : un peu plus de cent producteurs, une soixantaine de domaines embouteilleurs.

    Climat

        Le vignoble jouit d'un microclimat :

    • Les brises de mer lui apporte un juste équilibre d'aération et de pluie (surtout en automne et hiver)
    • Le Mistral, bien que très affaibli, maintient un climat sain même après de fortes pluies.
    • Le vignoble bénéficie de 3000 heures d'ensoleillement par an
    • La ceinture de massifs au nord fait barrage aux vents froids venants du nord.

    evenos[1]

    • Situé le long de la Méditérannée, il est protégé des écarts de température.

    ChemCroixSignaux[1]
    Depuis le château Pibarnon, on aperçoit au nord de l'appelation la ceinture de massifs qui protège le vignoble des vents du nord.

     

    Les cépages

    Le MOURVEDRE cépage majoritaire des vins rouges de Bandol  est un cépape "difficile": maturité tardive, sensibilité aux maladies de la vigne, mais il supporte bien les sols très pauvres et les sècheresses estivales.

    Le Mourvèdre est un cépage tardif, dont les petits raisins noirs ont une peau très épaisse. Il se plait dans les  sols secs, profonds et pierreux ; les éboulis calcaires lui conviennent à merveille et il aime le soleil et la  proximité de l'air marin.

    Pour apporter la finesse et l'élégance que l'on trouve dans les vins rouges qu'il produit, il lui faut être tempéré; ainsi le  rôle du vent frais venu de la mer est ici capital et à prendre en totale considération dans la compréhension du terroir.

    A partir de la récolte 1992,pour les rouges, le Carignan devient cépage secondaire avec la Syrah; chacun des deux ne peut dépasser 10% de l'encépagement et ensemble 15%. Enfin, le Mourvèdre doit représenter au   minimum 50% de l'encépagement avec obligatoirement au moins deux des trois cépages principaux.

     Sur le site de Bandol, il rencontre le terroir et le climat idéaux qui lui permettent d'éviter au maximum les maladies tout en pouvant atteindre la maturité optimale en fin de saison. Il donne des vins assez alcooliques et très colorés, rudes - voire ingrats - dans leur jeunesse, mais dotés d'une très grande aptitude au veillissement du fait du caractère tannique du Mourvèdre et de son pouvoir anti-oxydant.

    L'assemblage avec les autres cépages méridionaux autorisés - Grenache, Cinsault,  permet d'obtenir des vins plus souples et abordables dans leur jeunesse. Les cuvées de base sont en général composées des divers cépages ; par contre, les premières cuvées sont très majoritaires en cépage Mourvèdre très dominant.        


    Géologie

    La preque totalité du vignoble de Bandol est implanté sur des terrains silico-calcaires du Néo Crétacé (roches calcaires de la fin de l'ère secondaire -70 millions d'années), sol squelletique blanchâtre provenant de la dégradation de grès calcarifaires et de marnes sableuses.....pédogénèse typique des « pays calcaires ».

    grenache[1]

     

    Ces sols reposent sur une roche mère constituée d'une alternance de grès calcaires, parfois présents en grandes dalles, et de marnes sableuses, avec des altercations de plusieurs niveaux de calcaires à rudistes. Ceux ci forment une barrière rocheuse très visible au nord de l'appelation.

    rudiste[1]Les Rudistes sont des Mollusques lamellibranches bivalves fixés par la valve cylindrique de la coquille et qui vivent dans les massifs récifaux des mers chaudes. 

    Rudiste
    Paroi rocheuse avec la présence de fossilles de rudistes visible à l'entrée du village de La Cadière d'Azur.                                              

    Cette roche mère est susceptible d'évoluer vers 2 types de sols :

    • Le premier sur marnes se présente sous la forme d'un sol blanchâtre squelettique et pédocalcique. Il est caractéristique des sols de qualité à Bandol.
    • Le second, formé sous couverture forestière (sol rouge méditéranéen) ne s'observe que très rarement.

    Pour une faible partie du vignoble, l'appelation repose sur des sols du triasiques (début du secondaire) et sur des éboulis calcaires provenant des marnes et des calcaires dolomitiques du Jurassique.

    L'origine marine des sols, crées par "émersion" suite aux mouvements géologiques de la fin de l'ère secondaire, peut se constater "de visu" par le nombre de pierres fossilisées de coquillages présentes dans les sols.

    Cette mosaïque de sols exceptionnelle hérite d'une structure complexe du sous sol. En effet, le vignoble de Bandol  repose sur un synclinal chevauché par des terrains venus du sud au tertiaire; le tout ayant été très fortement érodé par la suite. 

    Roche Mère Bandol2

     Calcaire compact du crétacé inférieur (urgonien) en saillie à La Cadière d'Azur.

    Dégustation

    Les vins ont été conseillés et achetés à la « Cave de la Poste » à Bandol.

     

    • 1. Ch Tour de Bon 2005 1*Bettane Desseauve (55% Mourvèdre/25% Grenache/15% Cinsault/5% Carignan - Terroir de calcaires et marnes Dégradation du calcaire rudiste / Terres blanches + marnes + sables + limons.

             Ce vin apparaît au nez floral et fruité, la bouche sur la cerise est gouleyante,soyeuse , toute en fruit et finesse. Vin sans grande prétention de conservation, néanmoins très agréable, techniquement bien vinifié...un vin d'été sur cuisine estivale.Clin d'oeil 

    • 2. Ch Pibarnon 2005 3*Bettane Desseauve (95% Mourvèdre / 5% Cinsault) Terroir: calcaires du trias sur marnes bleues du Santonien.

             Le nez se montre racé,un mélange de fruits noirs avec de séquences de pain grillé et d'arômes boisés. La bouche est plus fermée aromatiquement, encore sur le fruit mûr, les tanins charpentés augurent d'un beau potentiel de vieillissement mais vu son équilibre, il est déjà très agréable aujourd'hui.Sourire 

    • 3. Ch Lafron Veyrolles 2004 Cuvée Spéciale Mention Bettane Desseauve(95% Mourvèdre / 5% Grenache) Terroir: argilo calcaire du crétacé. 20-22 mois d'élevage.

            Le nez est expressif et complexe, sur des notes de cacao et de bois neuf.La bouche un peu plus fermée offre des tanins bien extraits, de bonne qualité qui augurent d'un bon potentiel de vieillissement. Comme le précédent, ce vin est néanmoins agréabble à boire sur son fruit.Rigolant         

     

    • 4. Dom Tempier Cabasson 2004 3*Bettane Desseauve(95% Mourvèdre)

             Le nez est intense et complexe,des notes empyreumatiques,des séquences épicées . La bouche est dans le même régistre déjà assez complexe. Vin issu de raisin très mûrs, au volume important, la bouche est gourmande, ample, encore sur les fruits noirs.Dommage le degré d'alcool important!! Rigolant 

     

    • 5. Dom La Bégude Cuvée La Brulade 2004 2*Bettane Desseauve (Vieilles Vignes 95% Mourvèdre / 5% Grenache) terroir de Calcaires et marnes du crétacé

             La robe est presque noire.Le nez est superbement racé, un bouquet intense où se mêlent des notes de grillé, d'épices méditéranéennes et un boisé subtil. La bouche est dans le même régistre, sur des tanins solides. Un vin superbement équilibré,concentré, issu d'une vendange à maturité parfaite....beau travail.RigolantRigolant  

     

    • 6. Ch Jean Pierre Gaussen 2001 Mention Bettane Desseauve (98% Mourvèdre) Elevage 22 mois.

             Ce vin apparaît dépouillé,creux, déséquilibré, avec une acidité trop marquée.Déception après la dégustation des vins précédents.DéçuDéçu

     

    • 7. Ch Vannières 2001 (95% Mourvèdre) terroir de calcaires du crétacé et marnes.

             Le nez n'est pas très intense, déjà évoluant vers des notes herbacées et de tisane. La bouche est plus en finesse qu'en concentration, sur des tanins suaves mais sans grande complexité. Plutôt...déception qu'admiration.Langue tirée

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Côte Rôtie

    Le Vignoble des Côte Rôtie

    Le vignoble

    Situé dans la vallée du Rhône nord
    Localisation : au sud de Vienne, sur les coteaux de la rive droite du Rhône, à 30 km au sud de Lyon
    Surface du vignoble : 230 Ha
    Un vignoble en coteau: Les pentes peuvent dépasser les 60%.Altitude: entre 180 et 325 mètres.


    Les modes de production

          Rendement : 40 Hl/ha
          Récolte manuelle (mi-septembre à début octobre)
          Elevage en Fût de chêne

    Le vin     

          Vin rouge uniquement. A.O.C depuis 1940
          Cru des Côte du Rhône septentrionale rouge
          Nombre de bouteilles produites par an : environ 1,2 million
          Nombre de vignerons : un peu plus de cent producteurs, une soixantaine de domaines embouteilleurs.

    Les cépages  

    Le vignoble de l'AOC Côte Rôtie est constitué de 2 cépages, le viognier jusqu'à hauteur de 20% et la Syrah.  

       Potentialités technologiques de la Syrah :   

       Dans des conditions favorables, la syrah permet d'élaborer des vins de grande qualité, très colorés, riches en tanins avec un fort potentiel aromatique.      Caractéristiques : ses arômes de cacao, cannelle, cassis, cerise, chocolat amer, cuir, épices (notes poivrées),  framboise, framboise mûre et des notes de violette évoluent avec le temps vers des notes de poivre, framboise sauvage, fruits cuits (pruneau), mûre, notes animales (cuir et peau), réglisse, sous-bois, tabac blond, truffe,violette, ... . La syrah s'épanouit pleinement sur le territoire de Côte Rôtie, le travail soigné des vignerons au vignoble (adaptation des rendements) confèrent aux vins une aptitude au vieillissement exceptionnelle.     

     Nouvelles sélections:

    L'appellation Côte-Rôtie, presque abandonnée et dont il ne restait qu'une soixantaine d'hectares dans les années 60, a été largement replantée depuis, puisqu'elle dépasse aujourd'hui les 210 ha. Depuis les années 80, l'essentiel a été replanté à partir de sélections clonales certifiées; le peu de clones disponibles, et la forte production de ces clones, pour la plupart issus de régions plus méridionales, ont conduit les vignerons de Côte-Rôtie à s'interroger sur la perte de la variété génétique du cépage dans l'appellation. Avec le soutien de l'ENTAV et des Chambres d'Agriculture, le Syndicat de l'Appellation a donc décidé de réagir et de créer un conservatoire pour isoler les souches anciennes de syrah de Côte-Rôtie (appelée localement « Serine ») les plus intéressantes et préserver la diversité. Ce conservatoire mis en place en 2003, ne comprend que des souches indemnes de viruses majeures. Il permettra soit de nouvelles sélections clonales, soit des sélections massales plus saines.      Sélection clonale : il y a 16 clones agréés au total, dont une bonne partie a une production régulière et sensiblement supérieure aux exigences de rendements limités pratiqués par les vignerons de Côte Rôtie.

    Expansion mondiale de la Syrah

    Le Syrah est dans son berceau dans le Rhône nord. Des généticiens ont prouvé que celle-ci a pour parents la Mondeuse blanche et le Dureza , 2 vieux cépages rhodaniens. La Syrah est le cépage majoritaire des vins des appelations Crozes Hermitage, Hermitage, St Joseph, et le cépage unique de l'appelation Cornas. La Syrah est maintenant largement implantée dans tout le sud de la France. On la cultive aussi dans les vignobles dits du « Nouveau Monde »


    Géologie

    Contexte géologique régional

    Côte Rôtie

    Côte Rôtie au dessus de Ampuis-Vendanges

    Le vignoble de la Côte Rôtie est ce que l'on appelle un "vignoble de  rebord de faille" 

               Le vignoble se situe en bordure orientale du Massif Central qui fait partie    du socle ancien cad formé  pendant l'ère primaire (+- 300-350 Mio d'années)Durant l'ère tertiaire (2-65 Mio d'années), on assiste à la formation des Alpes, la vallée du Rhône se constitue par l'effondrement le long de grandes failles souvent d'orientation Nord-Sud.Les principales roches du Massif central sont des formations cristallines cad :des roches dites magmatiques - plutoniques (granites),des roches métamorphiques (schistes,gneiss,migmatites).  

    Géologie des Côte Rôtie

          La quasi-totalité des vignes de la Côte Rôtie sont situées sur des roches métamorphiques dont la composition chimique est très proche et leurs différences s'expliquent de par leur formation il y a + de 300Mio d'années. On peut distinguer 3 zones :

    • A. Le nord de l'appelation (Secteurs de St Cyr, nord et centre d'Ampuis = Côte Brune ) qui repose sur des micaschistes.Roche au grain fin de teinte qui varie dans les bruns à la structure schisteuse.Sols associés : Matrice très fine argileuse et éléments pierreux anguleux en plaquettes, dans les proportions allant de 30% (peu caillouteux) à 80% (fort caillouteux). L'épaisseur de ce sol varie en fonction de sa position par rapport à la pente :

    *En bas de coteaux, les particules fines qui ont ruisselé s'accumulent en colluvions et donnent des sols peu caillouteux (30%) d'une épaisseur d'un mètre environ.

       * En pleine pente, le ruissellement a retiré la majorité des particules fines, on obtient un sol très caillouteux (80%)  d'une épaisseur  d'environ 40 cm.

       * En hauts de coteaux, la pente moins accusée  permet aux particules fines de rester en place, le sol est moyennement caillouteux (50%) et d'une épaisseur d'un mètre environ.       Hydrologie : l'eau dans les sols sur micaschistes est fortement drainée à cause de l'abondance des éléments pierreux. La vigne trouve sa réserve en eau dans la roche elle-même,grâce aux nombreuses fractures et à la schistosité verticale.

    Micaschiste3

    Micaschistes en affleurement

    • B. Le sud de l'appelation (secteurs du sud d'Ampuis et centre Tupin = Côte Blonde) est composé de Gneiss.Roche au grain fin, de teinte claire, sa patine est blanche à rouille par altération.

    Sol associés se composent d'un mélange d'arène cad des particules plus ou moins grosses de granite, de sable grossier, de fine poussière argileuse et d'éléments pierreux arrondis.Quand ce gneiss est fracturé, l'eau est bien drainée, sinon l'eau ruisselle en surface.  

    Côte Blonde3

    Côte Blonde

     

     

    • C. L'extrême sud (secteurs sud de Tupin) est composé de migmatites.Roche formée par la fusion partielle des roches métamorphiques de teinte brun-gris ; la pression et la t° ayant été plus fortes dans le sud de l'appelation que dans le nord.Sol associé : sableux brun clair à petits cailloux centimétriques à décimétriques. Epaisseur : 50 cm.

     Climat   

       La région présente les caractéristiques du climat tempéré qualifié de "lyonnais": hivers tempérés,  étés chauds, régime de précipitations relativement régulier. L'élément essentiel qui le différencie  est le régime des vents; cet élément joue un rôle important dans la vie de la vigne. Les coteaux, orientés le plus souvent, Sud ou Sud Est sont relativement à l'abri du vent froid du nord (la bise), et exposés au vent chaud du sud, souvent desséchant, qui hâte la maturité et contribue à la protection du vignoble des attaques de maladies.

    http://www.cote-rotie.com/presentation/sols.html

    Vins dégustés

    Les vins de la dégustation ont été conseillés et achetés au "Caveau des vignerons des Côte Rôtie" à Ampuis.

    1.Côte Rôtie JC Mouton 2006 (20% viognier/80% syrah) situé en Côte Blonde/29 €

    Le nez se montre très floral, parfumé (influence du viognier ?) ; la bouche se montre soyeuse à veloutée, assez fermée sur le plan aromatique,les tanins sont discrets et suaves . A boire dans les 5 ans.Sourire

    2.Côte Rôtie Bassenon 06 de Cuilleron (10% viognier/90% Syrah) situé sur le sud de l'appelation (Côte Blonde) / 35 €

    Le nez est assez racé et développe de fines séquences boisées et épicées(Clos de girofle selon Isabelle).La bouche est assez discrète au niveau aromatique (bois neuf, jus de viande...) ;les tanins se montrent assez charpentés et permettront au vin de bonifier dans les années à venir A boire ds les 10 ans.Sourire

    3.Côte Rozier 2006 Guy Bernard 100% Syrah (Côte Brune) / 32 €

    Le nez est discret, encore sur les fruits rouges.La bouche est dans le même régistre toujours sur le fruit, les tanins de bonne qualité permettront au vin de bonifier. A boire dans les 10 ans.Sourire

    4.Côte Rôtie de Burgaud 2006 (100% Syrah) (Côte Brune) / 30 €

    Le nez est assez racé, mélange de séquences empyreumatiques, boisées et vanillées. On retrouve les mêmes arômes en bouche, les tanins sont bien présents mais charnus et fruités. Un vin plus complet que les précédents. A boire dans les 10 ans.Sourire

    5. Côte Brune 2005 de Gilles Barge (10% Viognier/90% Syr) 32 €

    Le nez montre déjà de l'évolution (animal + végétal). La bouche est dans le même régistre et les tanins se montrent trop astreingents.....vin très décevant !.....le vin le plus faible de la dégustation.Déçu

    6. Côte Rôtie de Pierre Gaillard 2000 (10% viognier/90% Syrah) Mélange de parcelles de Côte Blonde et de Côte Brune) / 30 € en 2003 (cave JNG)

    Le nez se montre assez complexe sur des séquences d'évolution (gibier,tisane...), le fruité est disparu.La bouche est dans le même régistre, assez complexe, équilibrée ; les tanins sont fins et suaves .Le vin évolue bien ; il peut encore vieillir environ 5 ans.Sourire

    7. Le vin «Intrus»......St Joseph «Le Berceau» 2006 Bernard Gripat.(100% Syrah) / 38 €

    La robe est noir profond.  Le nez est complexe, racé et corsé. Il développe des notes boisées,épicées et empyreumatiques ;le tout sur un fond de fruits noirs. La bouche est charnue,fruitée,et riche aromatiquement. La matière est dense, les tanins charpentent la structure et font de ce vin un beau vin de garde. Le vin est différent des Côte Rôtie  de par sa palette aromatique et de par sa structure plus solide. C'est un ensemble remarquable....Vin de très bon niveau.RigolantRigolant

     

    A l’unanimité, nous estimons que le prix des Côte Rôtie est surfait. Nous sommes dans le cas classique du petit vignoble qui a connu une notoriété croissante dans les 15 dernières années, par conséquent, la demande dépasse l’offre…..bravo à la famille Guigal qui a contribué à conférer aux Côte Rôtie une telle « Image » de marque.

     

    La soirée se terminera par qq flacons d'excellent niveau : Gigondas Raspail (fruité et rond) , un Côte Rôtie Jamet 2002 qui vieillit très bien et enfin un superbe St Joseph 2002 « Vignes de l'Hospice » de Guigal RigolantRigolant qui clôtura de façon grandiose cette belle soirée ...... celle marquée par les 45 printemps de Jean Louis .

     

     

         

     

     

     

  • Les vins rouges de la Loire (Cépage Cabernet Franc)

          LES VINS ROUGES DE LA LOIRE

          (Chinon, Bourgueil et St Nicolas de Bourgueil, Saumur Champigny) 

     

     

    Le cépage : Cabernet Franc

    Il est le cépage dominant du Val de Loire, et planté en mono cépage sur les appelations qui nous concernent. Il est donc planté à la limite la plus septentrionnale de sa culture et donc, on considère que c’est dans cette région qu’il exprime le mieux toute sa potentialité aromatique.

    Le nez évoque en général des notes de fruits rouges (framboise, compote de fraises, cassis), des notes végétales (bourgeon de cassis, feuille de cassis), de rose, de poivron dans les années de moins bonne maturité, de réglisse et enfin d’épices douces. La bouche varie selon les sols et surtout le savoir faire du vigneron, il peut apparaître facile, aimable et fruité sur des sols de graviers et de sables, puissant et serré avec un tannin de belle structure sur les sols plus calcaires (tuffeau)….pour autant que le vigneron le veuille !!!

    De plus, c’est un cépage dit tardif, au cycle végétatif court, il échappe donc aux risques de gelée printanière.

    Les rendements autorisés sont de 55 hecto/Ha et la taille est en Guyot simple. 

    Géographie et climat de Chinon

    Le vignoble de Chinon se trouve à +- 40 Km à l’est de Tours et borde la Loire et la Vienne, affluent de la Loire. De façon générale, on peut dire que Chinon subit une influence plus océanique que continentale, mais surtout bénéficie de l’influence des flux importants de la Loire et de la Vienne qui représentent une masse humide considérable qui tempère l’air en toute saison. Cette influence étant plus marquée à l’intérieur du triangle formé par la jonction de la Loire et de la Vienne.

    Sa superficie est de 2100 Ha répartis sur 19 communes. Les coteaux bénéficient d’une exposition Sud très ensoleillée. 

    Géographie et climat de Bourgueil

    Superficie : 1400 ha sur 7 communes.Le vignoble bénéficie d’une large ouverture sur la Loire, les influences atlantiques remontant la vallée s’y font sentir. Le coteau exposé plein Sud et le plateau couvert de forêt protègent la terrasse des vents du nord. On y trouve un microclimat doux et tempéré.

    Géographie et climat de Saumur Champigny  

     1400 Ha répartis sur 8 communes.                                                         Climat : Océanique tempéré. 

    Géologie et paysage viticole de Chinon, Bourgueil et Saumur Champigny

     

    1. La base du sous sol de la Touraine

    Nous sommes ici situés au cœur du « Bassin Parisien », après une longue phase d’émersion la mer a déposé successivement :

    • Pendant l’ère jurassique (+- 150 Mio d’années) des roches calcaires qui constituent les roches les plus anciennes à l’affleurement en Touraine.
    • Pendant la période géologique du crétacé = entre 65 et +- 100 Mio d’années) successivement :des craies, des marnes , des sables et des grès.(crétacé inférieur ou cénomanien)
    • Ensuite, la mer dépose un calcaire tendre, sableux appelé «  tuffeau » (blanc et jaune) duquel on extrayera la pierre qui servira à l’édifice des châteaux de la Loire. C’est dans cette pierre qu’ont été creusées également les habitations troglodityques, caractéristiques de cette région.  (calcaires tendres plus ou moins gréseux) .(période du turonien dans le crétacé supérieur)

     Photo d'une maison troglotyte dans le tuffeau.

    •  Finalement, la mer en retirant va déposer en touraine des argiles et des conglomérats d’argile et de sables.(sénonien durant la fin du crétacé sup). 

     Cette trilogie géologique de base permet de comprendre la physionomie actuelle de la Touraine .  

    2. Modelage de la Touraine actuelle

    • La physionomie de la Touraine décrite ci dessus s’est affinée à l’ère tertiaire (5 à 65 Mio d’années) sous un climat tropical en altérant en surface les dernières formations géologiques du sénonien.(formation des argiles à silex notamment)
    • A partir de l’ère quaternaire (2 Mio d’années),la Loire et ses affluents vont lentement creuser leurs vallées étroites encore à cette époque (2-3 Km) dans les calcaires du tuffeau et former des terrasses alluviales.
    •  un soulèvement homogène de toute la région et l’alternance des périodes glaciaires et interglaciaires vont entraîner l’enfoncement de la Loire et de ses affluents dans les sédiments de base. De ce fait, apparaissent parfois les calcaires jurassiques qui sont venus crever la couverture crétacée et affleurer en surface. (Le sud de l’appelation Bourgueil est légèrement soulevé et bombé à la faveur d’un anticlinal cad un plissement des couches géologiques en dôme, se traduisant après érosion, par une structure où les terrains les plus anciens se situent au centre).
    • Des phénomènes de failles apparaisent et vont provoquer la formation d’un fossé dans lequel la Loire va pouvoir élargir son lit et éroder la couche meuble des argiles et conglomérats évoqués plus haut.
    • Des limons et des sables éoliens se déposent sur les plateaux et des colluvions recouvrent les versants et glissent vers les fonds de vallons. 

    3. Configuration actuelle du vignoble de Chinon.

    On y trouve :

    • Des sols d’alluvions anciennes (graviers et sables) appelés « Varennes » tout au long de la Vienne (rive gauche et rive droite de la Vienne).
    • Les tufs qui sont des sols argilo calcaires sur sous sol de tuffeau occupent les coteaux et les plateaux qui dominent les vallées.
    • Enfin les plateaux et buttes constitués essentiellement d’argiles à silex et de sables (Sénonien). 

    carte_chinon

    4. Configuration actuelle du vignoble de Bourgueil et St Nicolas.

    • En s’éloignant du fleuve et en remontant vers le coteau, on découvre une zone d’alluvions récentes (sables et limons) dont la largeur varie de 2 à 10 Km qui est impropre à la culture de la vigne et qui est consacrée à l’élevage et au maraîchage.
    • Ensuite, une zone parallèle, située plus au dessus qui se prolonge tout au long de la vallée, forme une terrasse large de plusieurs Km entièrement consacrée à la vigne et située à +- 50 m d’altitude. Le sol constitué de sables grossiers et de graviers, naturellement bien draîné, se réchauffe rapidement au printemps et confère une bonne précocité à la vigne.C’est surtout sur ce type de sol qu’est implanté le vignoble de St Nicolas de Bourgueil.
    • Plus haut, on trouve des sols de sable mêlés d’argile. 
    • Enfin, sur le coteau, on découvre des terres argilo calcaires grasses et collantes , ce sont les fameux sols de tuffeau qui reposent sur le socle calcaire. Plus ou moins la moitié du vignoble de Bourgueil se trouve sur le coteau. 



    geologieBourgueil

    5. Configuration actuelle du vignoble de Saumur Champigny.

    Le vignoble est dispersé en îlots, sur les buttes de tuffeau et les affleurements sénoniens ou éocènes.(argiles et sables)

      Les vignes de Saumur Champigny occupent une position remarquable sur le plateau du  turonien supérieur et sur les plateaux coiffant le tuffeau.  

    La dégustation

    1. Bourgueil Yannick Amirault 2006 La Caudraye (cuve)

    Encore sur le fruit tant au nez qu'en bouche, il se caractérise par une matière dense, pure, précise sur des tanins solides mais non agrassifs. A garder 2 ans idéal. avant d'entamer.8/10 Rigolant(Cave JNG) 10 €

    2. Les Petites Roches 2006 Charles Joguet Chinon(fûts de chêne)

    Nez de fruits rouges, la bouche est jugée manquant de rondeur,les tanins bien présents assez acerbes.5/10 Langue tirée(TGVins Flémalle)12 €

    3. Huisserie 2004 de Phil Alliet Chinon (fûts de chêne)

    Nez assez soufré, bouche manquant de netteté, problème technique évident.....probl de fûtaille? 16€ Criant

    4. Racines 2006 Bourgueil de Mabileau Frédéric (fûts chêne)

    Nez acétique, Bouche avec une présence d'acidité volatile importante....dommage!! 2nde bout à probl!17€   Criant  

    5. Chateau de Hureau Tuffes 2006 Saumur Champigny Ph Vatan (cuve)

    Le nez typé cabernet franc rappelle le poivron mûr, le bourgeon de cassis. La bouche est toute en harmonie et élégance, le fruité est très pur et bien typé de son cépage.Les tanins sont très fins et permettent au vin de pouvoir se boire immédiatement mais n'excluent pas une garde de 6-7 ans. TGVins Flémalle / 10.5 € RigolantRigolant

    6. Dom des Geslets St Nicolas de Bourgueil 2006 Grégoire

    Fruité tant au nez qu'en bouche, chair souple et même gouleyante, peu tannique  qui en fait un vin à boire. 8 €      7/10 (La Grange aux vins à Attre)Clin d'oeil

     

    Conclusions:

    1. Le Cabernet Franc se distingue par son fruité caractéristique et croquant. Ch de Hureau Tuffes de Vatan et le Bourgueil La Caudraye d'Amirault viennent prouver à suffisance qu'un élevage en chêne est généralement superflu pour ce cépage.

    2. Ch de Hureau est élu à l'unanimité le meilleur vin de la soirée!

     

     

     

     

     

     

     

  • Saint Emilion....appelation mythique

    Saint Emilion….. une appelation mythique, des terroirs mythiques…

    Saint Emilion, le seul vignoble français classé patrimoine de l’humanité, une des appelations la plus vendue au monde, tant sa renommée est énorme.

    Image:St-emilion 27-01-2008.jpg

    Saint Emilion, c’est aussi une magnifique ville médiévale entièrement protégée par les Monuments Historiques et présentant un paysage unique de monoculture de la vigne sur une superficie de 5400 ha.

    Le vignoble est le plus ancien de la région bordelaise et a été créé par les romains mais ce n’est qu’au 18ème siècle qu’il prit un essort particulier dû à la demande des consommateurs flamands et ceci grâce à leur qualité reconnue, leur transport en bâteau ne posait pas problème car ils ne tournaient pas au vinaigre.

    Typicité de l’architecture de Saint Emilion

    L’architecture et les monuments de Saint Emilion sont marqués non seulement par son passé médiéval et Renaissance mais aussi par sa tradition viticole. Ce qui frappe quand on aborde cette ville, c’est qu’elle est perchée sur un plateau calcaire qui a servi de matériau de construction à l’édification de la plupart des bâtiments. Assez tendre pour être facilement découpée, assez dure pour supporter les outrages du temps, cette pierre a donné à St Emilion son aspect à la fois élégant et chaleureux. Les galeries d’où ont été extraites ces pierres ont des dimensions majestueuses et servent aujourd’hui de caves d’élevage pour les vins de certains châteaux de St Emilion.


    m-100_3101[1]

     

    La géographie du vignoble

    Située à une 40aine de Km à l’est de Bordeaux,  l’aire de production de St Emilion est bordée au nord par la rivière « La Barbanne » et au sud, par la vallée de la Dordogne ; à l’ouest par la commune de de Libourne et de Pomerol et à l’est par l’appelation Côtes de Castillon. L’altitude ne dépasse pas 20 m dans la plaine et grimpe à 100 m sur le plateau.


    St Em

     

    Le classement des vins

    Deux appellations d’origine contrôlée (AOC) peuvent être attribuées aux crus de St Emilion : St Emilion et St Emilion Grand Cru.

    Ces 2 appellations ne s’acquièrent qu’après l’agrément d’une commission d’experts composée de viticulteurs, courtiers et négociants, sous la direction de l’INAO.Depuis 1954, la région viticole de St Emilion a son propre classement officiel des vins produits au sein des St Emilion Grand Cru : 1er Gd Cru Classé, Gd Cru Classé, Gd Cru et St Emilion.

    L’appelation « Gd Cru Classé » regroupe aujourd’hui 55 châteaux.La classification Premier Gd Cru Classé est divisée en 2 groupes A et B.Le groupe A comprend les fameux châteaux Ausone et Cheval Blanc. Le groupe B comprend 11 domaines: Angélus, Beau-Séjour, Bécot, Beauséjour, Bel Air, Canon, Figeac, La Gaffelière, Magdelaine, Pavie, Trottevielle et Clos Fourtet. Ce classement est révisable tous les 10 ans.

     

    La vigne

    Encépagement : Le merlot : + de 60%, précoce celui ci apprécie le caractère frais et humide des sols à texture argileuse. Le Cabernet Franc (+- 30%) est davantage présent sur les sols calcaires ou à texture un peu plus chaude (sables et graves). Le Cabernet Sauvignon (+- 10%) est rès adapté aux sols chauds et secs (gravelo sableux ou argilo calcaires). La taille est en guyot simple surtout.Le rendement maximal est de 45 hl/ha  pour les AOC St Emilion, 40 hl/Ha pour les grands crus.Le vignoble compte +- 1000 exploitations dont le quart est regroupé en coopérative. 90% des exploitations comptent moins de 15 Ha et 50% n’atteignent pas 5 Ha.

     

    Géologie et pédologie

    La Barbanne au nord, la Dordogne au sud et la colline calcaire sont les 3 éléments naturels qui ont déterminé la complexite et l’hétérogénité du vignoble de St Emilion. Le plateau de calcaires à astéries (10-30 millions d’années) s’est formé par un soulèvement de fond de mer (tectonique). Ce socle calcaire, érodable a été entaillé par les 2 fleuves qui édifièrent plusieurs niveaux d’alluvions à texture grossière. La remontée de la mer à une certaine époque a donné lieu à un dépôt fin sableux localisé dans les vallées dites basses. On trouve 4 grands types de terroirs sur St Emilion .

     5952078_m[1]

    Photo d'un banc de calcaire à astéries et statue taillée dans le calcaire à astéries dans les caves souterraines du château Bel Air.

      1.     Les plateaux calcaires (autour du célèbre village principalement).

    ·       Les sols sont argilo calcaires de faible profondeur (- de 1 m), sur une roche calcaire (origine marine fossilifère, plus ou moins dur et présentant une certaine hétérogénité)  discontinue par endroit et non colonisée par les racines.

         * à l’ouest, les sols calcaires se montrent peu épais et de texture légère, sablo limoneuse souvent.

         * à l’est, les sols sont argilo calcaires, plus lourds.

         * au centre du plateau, la couverture limono argileuse dépasse 2.5 m.


    5921901_m[1]

    Vignes sur sols calcaires du plateau

     

    ·   Le second plateau calcaire situé au nord de St Etienne De Lisse est plus mince et supporte dessols bruns à texture plus fine et des sols argilo limoneux superficiels.De façon globale, lié à la surélévation et aux capacités d’infiltration de l’eau dans la roche, le drainage naturel est souvent très bon. « Le régime hydrique est très régulier, le plateau calcaire permet de produire des raisins dont les caractéristiques varient peu d’une année à l’autre » (Pr Glories de la faculté d’œnologie de Bordeaux). L’eau présente dans le calcaire à astéries participe activement à l’alimentation de la vigne par le biais de remontées capillaires.

    Les vins du plateau :

    Les vins issus du calcaire sont plutôt rubis,et ont une trame serrée. Ils allient finesse, minéralité, fraîcheur complexité et élégance au vieillissement.

    Les vins issus de sols à forte teneur en argiles, se présentent plutôt pourpres, gras, ronds, plus puissants. Au vieillissement, apparaissent des notes de cuir et de viande fumée.

     

    2.     Les Côtes (autour du plateau)

    La Molasse du Fronsadais, roche tendre (grès mêlé d’argile, de quartz…) sur laquelle repose le plateau calcaire, affleure sur les versants de ce dernier.Les pentes sont généralement plus accentuées au sud (25%), elles présentent des sols parfaitement équilibrés et constitue le terroir la plus riche en gds crus tels Ausone, Beauséjour, Bel Air, Canon, Fourtet,Magdelaine…… Les pentes exposées au nord sont douces et entrecoupées de vallées.

    Les sols sont à texture argileuse, possèdent une bonne structure due à la présence du calcium et une forte capacité de rétention : par conséquent, l’alimentation en eau n’est que rarement limitante mais la position topographique de ces terrains facilite le drainage et il n’y a pas d’eau libre à disposition des racines. Sur les versants, les cailloutis ont été entraînés par gravité. Mêlé à la molasse du Fronsadais et à des sables éoliens , ils constituent de très bons sols parfaitement drainés.


    5932174_m[1]

    Vignoble de Côte sur Molasse du Fronsadais.

     Les pieds de côtes sont composés suivant les endroits: de colluvions provenant de la Côte (éboulis calcaires), et des débris provenant des molasses avec des sables éoliens au sud et de sédiments fluvatiles argilo limoneux à l’est.

    Les vins des Côtes :

    Ils ont du fruité, de l’onctuosité, avec des tanins puissants mais enrobés et une couleur vive .

    3.    Les vallées du nord et de l’ouest

    La terrasse de graviers et de sables argileux, composée des anciennes alluvions de l’Isle, s’étend vers les communes de Pomerol et de Libourne.Au nord, la dominante est sableuse (alluvions du quaternaire dénommés glacis de sables anciens fluvatiles et éoliens)  

    Les vins de sable sont en général souples, moins tanniques, un peu plus alcooleux.

    A proximité de Pomerol, on trouve un territoire de croupes graveleuses qui culminent aux environs de 40 m, les graves pouvant atteindre plusieurs mètres de profondeur. Les sols sont bien drainés avec une nappe phréatique située en profondeur. On y trouve notamment Ch Cheval Blanc et Ch Figeac. 

    Les vins des graves acquiérent une architecture classique, ils présentent des tanins austères à leur naissance, leur texture est moins serrée que les vins du plateau calcaire, une palette aromatique très large et complexe se forme au vieillissement avec une grande longueur en bouche;  ils peuvent produire un côté cuit en année chaude (stress hydrique= blocage de maturation).

     

    4.   Les vallées alluviales de la Dordogne (sud de l’appelation)

    La diversité règne avec plusieurs types de sols alluvionnaires :

    ·       Sur terrasses basses proches de la Dordogne: des terres d’alluvions (sédiments argileux) récentes induisant parfois à la vigne une vigueur excessive.

    ·       Seconde terrasse faites de graves sableuse (Esprit de Barberousse): le substrat est composé de galets (quartz,granite, grès) roulés en provenance du Massif Central emballés dans une matrice fine : ces matériaux ont reçu le nom générique de graves. 

    ·       Silico limoneux, sable sur argile. La mer remonta la vallée lors d’une période de déglaciation et y déposa des sédiments très fins sableux et argileux.      Le drainage naturel est peu développé sauf exception, mais le côté graveleux induit à la vigne un stress hydrique dans les années caniculaires comme 2003 par ex et dans ce cas, le merlot peut manquer defraîcheur.

    La dégustation:

     

    1. L'Esprit de Barberousse 2005 (St Emilion Gdcru) issu du Sud de St Emilion (sur graves sableuses = 2nde terrasse fluviatile de la Dordogne) 100% Merlot. se caractérise par une bouche et un nez encore sur le fruit, d'un bel équilibre, une matière digne du millésime et des tanins fins bien présents qui indiquent que le vin peut vieillir environ 3 ans avant de l'entamer. Typé de son terroir.Prix: 12.5 € (cave JNG) 8/10 Rigolant

    2. Ch Jean de Faure 2005 (St Em Gd Cru) issu du NO de St Em (Graves argilo sableuse (proximité de Pomerol) 54% Cab Franc/40% Merlot/6% Malbec: un vin charpenté avec une matière imposante, assez complexe,encore sur le fruit, demande au moins 7  ans de cave avant de l'entamer. Prix 25 € (Cave JNG) 8/10 Rigolant

    3. Ch Laroze 2005 (St Em Gd Cru) issu de l'ouest de St Em, situé en pied de côte et côteau /68%  M/26%CF/6%CS. Vin équilibré, belle matière fruitée encore fermé au niveau aromatique, avec un beau potentiel de garde.Prix:33 € (Bordeaux Entrepots Kontich) 8/10 Rigolant

    4. Ch Balestard La Tonnelle 2001 (St Em Gd Cru Classé) Nord Est de St Em /70%M/25%CF/5%CF/sur plateau calcaire - argilo calcaire sur roche calcaire. Déjà sur l'évolution sur des motes végétales et animales, tout en élégance mais manque de conc globale...déçoit un peu vu son niveau. Prix:30€ (Delhaize) 7/10 Non décidé

    5. Ch Chauvin 1999 (St Em Gd cru) du nord de St Em. sur glacis sableux terrasse fluviatile de la Barbanne) 75%M/20%CF/5%CS. Vin dépouillé, sans structure ni matière, de nature végétale en arômes.Décevant! Prix:25% (Delhaize.). 2/10 Déçu

    6 Ch Magdelaine 2001 (St Em Gd Cru Classé) Centre de St Emilion sur plateau calcaire et côteau /90%M 10%CF. Bel équilibre, matière déjà assez ronde, des arômes assez complexes qui donne un ensemble harmonieux. Typé de son terroir.Prix:50€ (Delhaize).8/10 Rigolant

    7."L'Intrus".....Ch Roc de Calon Prestige 2005/Montagne St Emilion /90% M 10%CF sur argilo calcaire et argilo silicieux.Belle matière pleine, beaucoup de fruit, des tanins bien présents  mais mûrs, une trame d'arômes mêlant le torréfié , le toasté et la vanille.Prix:15.5 € (Bordeaux Entrepots). 9.5/10  RigolantRigolant

    Conclusion de la soirée: Certains vins sont assurément typiques de leurs terroirs.Le grand vainqueur de la soirée à l'unanimité est le vin "Intrus" de par sa qualité intrinséque et son excellent rapport qualité / Prix.